This content is not available in your region

L'Autriche consacre quatre milliards d'euros à sa défense

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
la gouvernement autrichien veut augmenter le budget de l'armée
la gouvernement autrichien veut augmenter le budget de l'armée   -   Tous droits réservés  Euronews

C'est un changement historique pour l'armée autrichienne : après avoir été négligée pendant de longues années (elle ne compte plus que 50 000 soldats), elle est au centre des attentions du gouvernement depuis le début de l'invasion russe en Ukraine.

La ministre de la Défense veut massivement reconstruire les capacités autrichiennes, même si les moyens pour y parvenir ne font pas l'unanimité, dans ce pays resté en-dehors de toute alliance : "La neutralité est inscrite dans notre constitution donc la question de rejoindre une alliance militaire ne se pose pas. L'objectif, pour le budget de l'armée, est d'atteindre 1% du Produit Intérieur Brut cette année puis de monter à 1.5%." explique Klaudia Tanner.

La neutralité est inscrite dans notre constitution, donc la question de rejoindre une alliance militaire ne se pose pas
Klaudia Tanner
ministre de la Défense autrichienne

Dans ce pays alpin, la géographie offre quelques avantages défensifs. D'autant que l'Autriche est entourée d'Etats membres de l'Alliance atlantique, ce qui rend très improbable une attaque russe.

Alors quelle stratégie choisir pour améliorer ses capacités militaires ? Vienne est face à trois possibilités :

  • le modèle serbe : un équilibre entre l'OTAN et Moscou. Jusqu'à présent, l'Autriche suivait cette voie mais elle devient très fragile avec la guerre en Ukraine
  • le modèle scandinave : si certains pays comme la Finlande ou la Suède veulent maintenant entrer dans l'OTAN, cette option est très impopulaire en Autriche
  • le modèle Suisse : c'est ce vers quoi s'oriente Vienne. L'Autriche va renforcer considérablement son armée, à l'instar de son voisin helvète qui est deux fois plus petit qu'elle... mais qui investit deux fois plus dans le militaire.

Les conservateurs ont réussi à convaincre les Verts, leur partenaire de coalition, de consacrer 1% du PIB au budget militaire. Mais ils vont avoir du mal à les persuader d'aller plus loin, d'autant que l'opposition est sceptique. Le député social-démocrate Robert Laimer prétend ne pas voir d'accord se profiler entre les deux partis au pouvoir. "Le seul accord qui existe est de 1%, et cela représente déjà 4 milliards d'euros par an !", insiste-t-il.

Le nouveau budget pour l'armée doit être finalisé d'ici le mois d'octobre. L'Autriche atteindra-t-elle réellement le même niveau de défense que la Suisse ? Entre-temps, le gouvernement a rejeté la prolongation du service militaire, qui dure actuellement six mois dans le pays.