Pologne : les réfugiés ukrainiens rentrent chez eux

La gare de Przemyśl, dans l'Est de la Pologne
La gare de Przemyśl, dans l'Est de la Pologne Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Magdalena Chodownik
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Environ 20 000 personnes par jour franchissent la frontière direction l'Ukraine et un pays toujours en guerre.

PUBLICITÉ

La gare de Przemyśl à l'Est de la Pologne, est devenu l'un des points de passage obligé pour les réfugiés ukrainiens fuyant la guerre. On estime qu'environ 3 millions de personnes sont arrivées en Pologne en un peu plus de deux mois.

Mais depuis quelques semaines, c'est un mouvement contraire qui a lieu. Nombre d'Ukrainiens retournent chez eux, notamment des femmes et des enfants.

"Dans les premiers jours de l'opération militaire en Ukraine, ce mouvement de la Pologne vers l'Ukraine était d'environ 10 000 personnes par jour, maintenant, il atteint 20 000, et parfois même autour de 22-23 000", explique Anna Michalska, attachée de presse des gardes-frontières polonais.

Olha et ses fils sont originaires de Soumy dans l'Est de l'Ukraine. Ils sont restés en Pologne pendant un mois et demi. Ils comptent désormais rejoindre les membres de leur famille restés au pays. Un chemin retour angoissant.

"Je me suis reposée ici, bien sûr, mais je suis nerveuse", confie la mère de famille. "Je suis sur le chemin du retour et je pleure, parce que j'ai très peur de revenir. Je suis très inquiète, pour les enfants, pour notre vie, pour que nous restions indemnes. Je suis très inquiète".

Pour Olha, la Pologne n'a jamais été davantage qu'une destination temporaire. Comme la plupart des réfugiés dans le pays, depuis le début elle comptait rentrer chez elle, dès que possible. Selon plusieurs études, dans leur immense majorité, les réfugiés ukrainiens ne veulent pas rester dans les pays occidentaux.

"Au moins 65 à 80% des Ukrainiens qui ont décidé de fuir le pays à cause de l'agression russe, font part de leur volonté de rentrer chez eux le plus vite possible. Lorsqu'ils estimeront que la situation sécuritaire leur permettra de revenir, ils reviendront. Je pense que ces déclarations sont tout à fait sincères", analyse Olena Babakova, journaliste ukrainienne.

Selon Magdalena Chodownik, correspondante d'Euronews à Varsovie, "de nombreux réfugiés ukrainiens arrivés en Pologne ont également refusé de s'installer dans d'autres pays occidentaux. Ils ont préféré rester ici, où la proximité de leur pays n'est pas seulement physique, mais aussi mentale et émotionnelle, dans l'attente de la paix... et d'un retour rapide chez eux".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Frontière polono-bélarusse : un mur met à mal le tourisme local, mais aussi l’environnement

Quid de la situation des non-Ukrainiens en Pologne ayant aussi fui la guerre en Ukraine ?

Les élections locales polonaises, test ultime avant les élections européennes