This content is not available in your region

Ukraine : nouveau convoi à Marioupol, 50 civils évacués de l'usine Azovstal

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Femmes et enfants pris en charge après leur évacuation de l'usine Azovstal de Marioupol, le 6 mai 2022
Femmes et enfants pris en charge après leur évacuation de l'usine Azovstal de Marioupol, le 6 mai 2022   -   Tous droits réservés  REUTERS/Alexander Ermochenko

Ce vendredi, dans la soirée, la vice-Première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk a indiqué que cinquante civils avaient été évacués de l'immense complexe industriel d'Azovstal de Marioupol, grâce à un nouveau convoi. Ces nouvelles évacuations s'ajoutent aux 500 autres qui avaient pu être mises en place ces derniers jours.  

Дорогі Маріупольці! Сьогодні ми проводили евакуацію цивільних з Азовсталі. На зворотному шляху мали забрати людей на...

Posted by Ірина Верещук on Friday, May 6, 2022

"Nous avons réussi aujourd'hui à faire sortir 50 femmes, enfants et personnes âgées d'Azovstal. Demain matin, nous poursuivrons l'opération d'évacuation", a-t-elle ainsi indiqué sur Facebook, accusant en outre les forces russes d'avoir violé le cessez-le-feu en place pendant les évacuations

Plus tôt dans la journée, Le régiment Azov, qui défend Azovstal, avait également formulé de telles accusations. Ces combattants ukrainiens ont en effet déclaré que des forces russes ont visé une de leurs voitures participant à l'opération d'évacuation de civils, ajoutant qu'un de leurs soldats a été tué. 

Les évacuations se déroulent sous l'égide de l'ONU et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et ont commencé le week-end dernier, et ont permis à près de 500 civils de fuir, selon Kyiv.

L'ONU et le CICR avaient annoncé jeudi après-midi avoir envoyé un nouveau convoi à Azovstal, où il resterait encore des centaines de militaires dont beaucoup de blessés et des dizaines de civils, selon la municipalité.

La prise de ce complexe permettrait à Moscou de revendiquer le contrôle total de Marioupol, qui comptait près de 500 000 habitants avant la guerre, mais a été dévastée par deux mois de siège et de bombardements.

Marioupol est "complètement détruite" selon Volodymyr Zelensky

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a, lui, estimé ce vendredi que la ville de Marioupol était "complètement détruite" et qu'il ne restait rien à prendre pour la Russie à part son aciérie.

Volodymyr a été interrogé, au cours d'une intervention par visioconférence organisée par le cercle de réflexion Chatham House à Londres, sur ce que signifierait la chute du port stratégique à la pointe sud du Donbass.

"Il faut comprendre que Marioupol ne tombera jamais (…), elle est déjà dévastée, il n'y a plus aucune structure, tout a été complètement détruit", a-t-il répondu.

Echange de prisonniers

D'autre part, Iryna Verechtchouk a également indiqué que quarante-et-une personnes, dont onze femmes, ont été libérées dans le cadre d'un nouvel échange de prisonniers avec la Russie.

⚡️Відбувся черговий обмін полоненими. Повернули 41 людину, включаючи 11 жінок. Додому повертаються 28 військових і 13...

Posted by Ірина Верещук on Friday, May 6, 2022

La vice-Première ministre ukrainienne n'a pas révélé le nombre des Russes remis à leur pays.