This content is not available in your region

Répression politique au Bélarus : une opposante condamnée à six ans de prison

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
BelTA
BelTA   -   Tous droits réservés  Leonid Shcheglov

La répression de la dissidence politique continue au Bélarus. Sofia Sapega, la compagne d'un blogueur du pays, a été condamnée ce vendredi à six ans de prison pour "incitation à la haine sociale et collecte illégale de données personnelles".

Elle et son compagnon, Roman Protasevitch, ont été arretés à leur descente d'avion à Minsk, la capitale du Bélarus, il y a un an. L'appareil, de la compagnie Ryanair, avait été lors de son vol Athènes-Vilnius, intercepté par un chasseur biélorusse et forcé à l'attérissage à Minsk sous prétexte d'une alerte à la bombe.

Une enquête de l'ONU a révélé qu'il s'agissait d'une fausse alerte et d'un prétexte pour arrêter le jeune homme, responsable d'un media en ligne, Nexta, farouche opposant à Alexandre Loukachenko.

Le président bélarusse, qui dirige le pays depuis 28 ans, a été réélu une nouvelle fois en 2020 et de grandes manifestations, réprimées avec violence, avaient suivi le scrutin.

Sofia Sapega, elle, était responsable d'une autre chaîne du réseau Télégram, qui avait, fin 2020, rendu publics les noms des fonctionnaires et militaires qui avaient participé à cette répression.