This content is not available in your region

Rencontre entre Emmanuel Macron et Olaf Scholz à Berlin

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Le chancelier allemand Olaf Scholz, accueillant le président français Emmanuel Macron à Berlin, en Allemagne, lundi 9 mai 2022.
Le chancelier allemand Olaf Scholz, accueillant le président français Emmanuel Macron à Berlin, en Allemagne, lundi 9 mai 2022.   -   Tous droits réservés  Photo : Michael Kappeler (Michael Kappeler/DPA via AP)

Les couples entre dirigeants français et allemands ont traditionnellement été moteurs en Europe. 

Celui constitué d'Emmanuel Macron et Olaf Scholz, qui ont besoin l'un de l'autre pour se relancer, cherche encore son rythme de croisière.

Leur rencontre lundi soir à Berlin, pour le premier déplacement à l'étranger du chef de l'Etat français depuis sa réélection, leur a donné une occasion de peaufiner leur relation.

Une poignée de mains chaleureuse à l'arrivée, une volonté affichée d'œuvrer ensemble pour construire une Europe plus puissante : les deux dirigeants ont cherché à trouver un ton plus personnel lors d'un tête-à-tête.

Emmanuel Macron avait fait le voyage avec le secrétaire général de l'Élysée, Alexis Kohler, qui se déplace rarement à l'étranger. Les deux dirigeants devaient ensuite dîner avec leurs conseillers.

Olaf Scholz a loué la France, "force d'inspiration en Europe", tandis que Emmanuel Macron a parlé de "la force importante de l'amitié franco-allemande".

Néanmoins, "on doit trouver une relation personnelle, encore en consolidation" entre les deux hommes, reconnaît une source diplomatique, qui pronostique que "le rythme de croisière sera trouvé autour de l'été".

Il n'y a "pas encore la même fluidité Macron/Scholz que Macron/Merkel", ajoute-t-elle, car "il faut rajouter une couche politique, personnelle" entre le chancelier social-démocrate, qui a pris en décembre 2021 la difficile succession d'Angela Merkel en Allemagne, et le président français centriste qui sort d'une campagne électorale.

Les deux hommes ont besoin de se relancer politiquement

En Allemagne, moins de six mois après son élection, Olaf Scholz est de plus en plus critiqué sur le plan intérieur, accusé d'indécision face à la Russie et d'atermoiement dans le soutien à l'Ukraine.

En France, Emmanuel Macron vient certes d'être réélu, mais au terme d'un scrutin marqué par la montée des mécontentements et alors qu'il n'est pas certain de conserver une majorité à la chambre des députés à l'issue de législatives programmées en juin.

Autre point commun entre les deux dirigeants, ils ont tous deux placé le renforcement de la "souveraineté" européenne au centre de leurs priorités d'avenir. Et savent qu'ils auront besoin l'un de l'autre pour y parvenir.

Emmanuel Macron a ainsi appelé lundi à Strasbourg à la création d'une "communauté politique européenne" pour accueillir l'Ukraine en attendant une éventuelle adhésion ultérieure.

"Il a vraiment besoin qu'Olaf Scholz le soutienne, parce que si c'est vu comme une idée française, ce peut être soupçonné d'être une façon d'éviter l'adhésion (…) Il ne faut pas que la France s'isole sur cette question", avertit Sébastien Maillard, de l'Institut Jacques Delors.

Olaf Scholz et Emmanuel Macron parviendront-ils à faire davantage avancer l'Europe que ne le fit l'attelage composé avec Angela Merkel?

La chancelière ne se rallia que sous la pression des événements - la pandémie de Covid - à l'idée d'un plan de relance européen financé par un endettement commun de l'UE.

"Scholz ressemble beaucoup à Merkel, c'est ça le problème", a récemment lâché un des responsable du parti allemand des Verts, pourtant membre de la coalition gouvernementale, Anton Hofreiter.