EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : "le monde ne sera plus le même" avertit la directrice du FMI

Kristalina Georgieva, directrice générale du FMI
Kristalina Georgieva, directrice générale du FMI Tous droits réservés Jose Luis Magana/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Jose Luis Magana/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Kristalina Georgieva souligne que les prévisions de croissance mondiale pour 2022 ont été revues plusieurs fois à la baisse

PUBLICITÉ

Quelles seront les conséquences de la guerre en Ukraine sur l'économie mondiale ? Problèmes énergétiques, impact des sanctions, crise humanitaire, la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva avertit que "le monde ne sera plus le même après le conflit".

"_Tout d'abord, il y aura encore davantage d'impact sur la manière dont l'avenir énergétique se présente. Comment s'assurer de la sécurité énergétique de nos économies et de nos populations ? Deuxièmement, comment les pays envisagent-ils leurs réserves et comment ils s'assurent de sécuriser leur propre position. _Et troisièmement, je suis très inquiète qu'il puisse y avoir davantage de conflits dans le monde", dit-elle.

1.4 milliard de dollars d'aide d'urgence à l'Ukraine

Le FMI a accordé une aide d'urgence de 1,4 milliard de dollars à l'Ukraine. Mais sur le long terme, le pays aura besoin de davantage de soutien, notamment pour les opérations de reconstruction.

Toute cela dans un contexte de hausse mondiale des prix, alimentée à la fois par la pandémie et la guerre. 

Croissance mondiale en berne

L'impact sur les prévisions de croissance mondiale est important rappelle la cheffe du Fonds Monétaire International : "_Nous avions prévu 4,9% en octobre. Nous avons reconnu que nous devions réduire ce chiffre. Nous sommes descendus à 4,6%. Et maintenant, nous l'avons encore baissé à 3,6._Donc, si vous regardez nos projections de croissance par rapport à ce que nous avons réalisé en 2021, on passe de 6,1 % à 3,6 dans une économie qui ne s'est pas encore complètement remise".

Croissance en berne et inflation en hausse, une tendance qui risque de durer.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La croissance en 2022 sera plus faible que prévue dans la zone euro

Egalité de genre : "Les preuves des bénéfices à gagner sont criantes", selon Kristalina Georgieva

Le FMI débloque une nouvelle aide pour l'Ukraine