This content is not available in your region

Chentsov : "Ce dont nous avons besoin, c'est d'accorder à l'Ukraine le statut de candidat à l'UE"

Access to the comments Discussion
Par Efi Koutsokosta  & Yolaine de Kerchove (traduction)
euronews_icons_loading
Vsevolod Chentsov, l'ambassadeur ukrainien auprès de l'UE
Vsevolod Chentsov, l'ambassadeur ukrainien auprès de l'UE   -   Tous droits réservés  Euronews

Alors que l'UE tente toujours de trouver des moyens pour débloquer la sixième salve de sanctions européennes contre la Russie, Euronews s'est entretenu avec l'ambassadeur ukrainien auprès de l'Union européenne, Vsevolod Chentsov, et a discuté de ce sujet ainsi que de la candidature de son pays à l'adhésion à l'UE.

**Efi Koutsokosta, Euronews :**Il existe un sixième paquet de sanctions de l'UE, dont un embargo pétrolier. Mais nous constatons que l'UE ne peut pas les adopter car certains pays, dont la Hongrie et la Slovaquie, y résistent encore. Êtes-vous déçu par ces pays ?

Vsevolod Chentsov, ambassadeur ukrainien auprès de l'UE : Oui, nous le sommes, car il s'agit de notre combat commun. Commun, je veux dire, l'Ukraine, l'Union européenne et d'autres partenaires contre la dictature, contre l'agresseur. Et nous pensons que cette solidarité, qui est prononcée, qui est déclarée, devrait être convertie en action. Mais encore une fois, nous attendons des décideurs en Hongrie, dans d'autres pays, qu'ils soient humains et qu'ils comprennent ce qui se passe en Ukraine. Ils ont eux-mêmes pu voir le niveau des atrocités autour de Kiev et dans d'autres villes. Donc pour arrêter la Russie, je pense que les Etats membres de l'UE devraient être prêts à certains sacrifices, y compris des sacrifices économiques.

Efi Koutsokosta, Euronews : En ce qui concerne les aspirations de votre pays à rejoindre l'UE, nous savons que vous avez déjà remis le questionnaire demandé par la Commission européenne, le Conseil de l'UE et que vous suivez le processus. Nous avons également entendu le président français, Emmanuel Macron, qui a parlé d'une communauté politique pour les pays proches de l'UE plutôt que d'une adhésion complète. Qu'en pensez-vous ?

Vsevolod Chentsov, ambassadeur ukrainien auprès de l'UE : M. Macron est le président d'un État membre très important de l'UE qui préside le Conseil et il est certain que ces suggestions doivent être étudiées très attentivement. Mais ce dont nous avons besoin maintenant, c'est d'accorder à l'Ukraine le statut de candidat, parce que pour nous c'est une question existentielle, parce que la Fédération de Russie a remis en question le droit du peuple ukrainien à exister, le droit de l'État ukrainien à exister. L'octroi du statut, pour notre armée, pour notre peuple, donnera un sérieux coup de pouce moral et psychologique. C'est une sorte de reconnaissance de l'Ukraine comme un pays européen dans la famille des autres États européens.

Journaliste • Efi Koutsokosta