This content is not available in your region

Fusillade de Buffalo : Joe Biden se rendra sur place mardi

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Joe Biden prend la parole lors du service commémoratif national des agents de la paix sur le front ouest du Capitole à Washington, le dimanche 15 mai 2022.
Joe Biden prend la parole lors du service commémoratif national des agents de la paix sur le front ouest du Capitole à Washington, le dimanche 15 mai 2022.   -   Tous droits réservés  Manuel Balce Ceneta/AP Photo

L'heure est au recueillement à Buffalo, dans l’état de New York, après la fusillade de samedi qui a tué dix personnes et fait trois blessés dans un supermarché, dont une majorité d’Afro-Américains. Un crime décrit par les autorités comme "raciste et motivé par la haine", perpétré par un suprématiste blanc.

Avant de se rendre sur place ce mardi, le président Joe Biden s’est exprimé depuis Washington : "Nous devons tous travailler ensemble pour faire face à la haine qui reste une tache sur l'âme de l'Amérique. Nos cœurs sont lourds une fois de plus, mais notre détermination ne doit jamais faiblir."

Le tireur, identifié comme Payton Gendron, 18 ans, poursuivi pour "meurtre avec préméditation", a plaidé non-coupable lors d'une première comparution devant un juge. Il aurait conduit plus de 300 km depuis son lieu de résidence situé dans le sud de l'Etat pour perpétrer ce massacre, effectuant même "une opération de reconnaissance" la veille des faits, selon les autorités.

Les fusillades dans les lieux publics sont très fréquentes aux Etats-Unis et la criminalité par armes à feu est en augmentation dans les grandes villes comme New York, Chicago, Miami ou San Francisco.

Dimanche, une église en Californie a aussi fait l'objet d'une attaque. Une personne est décédée et quatre autres ont été grièvement blessées dans une fusillade dont la motivation pas encore connue.