La Suède n'est plus "non-alignée" et demande son adhésion à l'OTAN

TT NEWS AGENCY
TT NEWS AGENCY Tous droits réservés Henrik Montgomery/TT/
Tous droits réservés Henrik Montgomery/TT/
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

C'est peu dire que l'agression russe sur l'Ukraine a accéléré les choses. Stockholm a officiellement déposé une candidature d'adhésion à l'OTAN ce lundi.

PUBLICITÉ

C'est peu dire que l'agression russe sur l'Ukraine a accéléré les choses : l'ère du non-alignement pour la Suède est terminée. Stockholm a officiellement déposé une candidature d'adhésion à l'OTAN ce lundi. Après la Finlande, la Suède veut donc rejoindre l'Alliance atlantique pour bénéficier de son système de protection militaire. La Première ministre suédoise sait qu'elle peut compter chez elle sur une large majorité parlementaire pour soutenir la demande, et au sein de l'OTAN sur un quasi-consensus en sa faveur.... Seule la Turquie semble montrer des signes de réticence aux adhésions finlandaise et suédoise.

Vladimir Poutine de son côté, réserve sa réponse à ces deux candidatures historiques :

La perspective d'une entrée suédo-finlandaise dans l'Otan "ne constitue pas une menace immédiate", a réagi ce lundi le président russe, après plusieurs déclarations exprimant l'irritation de Moscou ces derniers jours. Mais en cas de déploiement d'"infrastructures militaires" dans les deux pays nordiques, cela entraînera évidemment une réponse, a averti Vladimir Poutine, une réponse qui sera "calculée en fonction du niveau de menace".

La Turquie, membre de l'OTAN depuis 1952, reproche à Helsinki et Stockholm de ne pas répondre aux demandes d'extradition qu'elle a formulées au sujet de membres du Parti des travailleurs du Kurdistan, le PKK.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Finlande et la Suède ont soumis leurs demandes d'adhésion à l'OTAN

L’UE prête à défendre la Suède et la Finlande avant leur adhésion à l’OTAN

Moscou dit avoir abattu 50 drones ukrainiens, des infrastructures énergétiques visées