Un diplomate russe démissionne : "Je n'ai jamais eu autant honte de mon pays"

Le drapeau des Nations Unies flotte au vent au sommet d'un bâtiment de l'ONU à Genève, en Suisse.
Le drapeau des Nations Unies flotte au vent au sommet d'un bâtiment de l'ONU à Genève, en Suisse. Tous droits réservés Markus Schreiber/ The Associated Press.
Tous droits réservés Markus Schreiber/ The Associated Press.
Par Christelle Petrongari avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un diplomate russe basé à Genève et opposé à la guerre contre l'Ukraine a annoncé avec fracas sa démission, affirmant dans une lettre rendue publique que "jamais" il n'avait eu "autant honte" de son pays.

PUBLICITÉ

"Je n'ai jamais eu autant honte de mon pays": c'est avec ces mots fracassants que Boris Bondarev, un diplomate russe a fait part de sa démission.

Dans une lettre rendue publique, ce conseiller auprès de la représentation permanente russe de l'ONU à Genève dit ouvertement son opposition à la guerre en Ukraine. "Ce n'est pas seulement un crime contre le peuple ukrainien" écrit-il "mais aussi peut-être le crime le plus grave contre le peuple russe car il anéantit tous nos espoirs et perspectives d'une société libre et prospère dans notre pays". 

La guerre agressive déclenchée par Poutine contre l'Ukraine, et de fait contre le monde occidental, n'est pas seulement un crime contre le peuple ukrainien mais aussi, peut-être le plus grave crime contre le peuple russe, avec une lettre Z en caractère gras barrant tous nos espoirs et perspectives d'une société libre et prospère dans notre pays
Boris Bondarev
Diplomate russe

Boris Bondarev, dont le nom apparaît bien dans l'annuaire officiel des diplomates auprès de l'ONU à Genève, dit avoir travaillé au ministère russe des Affaires étrangères depuis 2002 et depuis 2019 au bord du Léman.

Il n'est pas le premier diplomate russe à démissionner en raison de cette guerre mais il est sans doute le seul à l'exprimer aussi fort. Un geste courageux estiment plusieurs ambassadeurs.

Pour l'ONG UN Watch qui révèle l'affaire, c'est un exemple à suivre. 

Et d'appeler les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'Union européenne à créer un programme pour encourager plus de diplomates russes à faire défection en offrant protection et sécurité financière et un endroit où s'installer à ces diplomates et leur famille.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre Russie-Ukraine : les appels à la confiscation des avoirs russes se multiplient

L'Ukraine aurait abattu un bombardier stratégique russe, Moscou affirme que l'avion s'est écrasé

Des avoirs russes gelés pour acheter des armes à l'Ukraine ?