This content is not available in your region

Ukraine : témoignage d'une famille qui a fui son village et l'armée russe

Access to the comments Discussion
Par Christelle Petrongari  & Annelise Borges
euronews_icons_loading
Annelise Borges, journaliste d'Euronews, écoute le témoignage d'une famille ukrainienne
Annelise Borges, journaliste d'Euronews, écoute le témoignage d'une famille ukrainienne   -   Tous droits réservés  euronews

Tolya et Sasha vivaient près de Kherson en Ukraine quand leur vie a basculé. Sur ces images satellites, ils montrent où se trouve leur maison, dans un village désormais sous occupation russe. 

"Là c'est ma maison et mon vélo" indique Tolya, 14 ans.

La famille a dû fuir quand les soldats russes se sont approchés trop près.

"Au début, nous vivions dans notre village, puis les Russes sont arrivés" explique Alexandre (Sasha) Yarish, 9 ans (...) Ils voulaient prendre notre voiture."

"_Ils sont entrés dans la cour avec des mitrailleuses et ont commencé à po ser des questions sur la voiture : Diesel ou un autre carburant ? Je leur ai dit que la voiture fonctionnait à l'essence. Ils ont commencé à dire « que la paix soit avec vous », et je leur ai répondu « avant que vous veniez en Ukraine, nous avions la paix sur notre terre, tout allait bien pour nous jusqu'à ce que vous veniez"_raconte leur mère, Tatiana Yarish. habitante de la région de Kherson. (...) _Je leur ai dit "Je ne vous ai pas invité dans ma cour, s'il vous plaît ne venez pas chez moi, n'effrayez pas mes enfants, mes proches.__Ils se sont retournés et sont partis mais ils ont dit à mon voisin qu'ils reviendraient et me parleraient d'une manière différente._Ce sont des gens qui ont l'habitude de faire ce qu'ils disent. s'ils ont dit qu'ils le feraient, ils le pensaient. Alors nous avons fait nos valises et nous sommes partis

A 14 ans, Tolya a laissé derrière lui son vélo, ses amis et ses souvenirs Comme des dizaines de milliers de personnes qui pont fui Kherson et d'autres régions actuellement contrôlées par les Russes.

Les occupants travailleraient à la réouverture des écoles avec un nouveau programme russe. Les résidents qui sont restés se verront offrir des passeports russes.  Signes de l'intention de Moscou de s'établir de manière permanente dans les territoires occupés

Une situation qui ne durera pas selon Sasha : "Nous vaincrons, la guerre finira, l'Ukraine va gagner ! Et nous reprendrons notre Crimée et le Donbass".

Mais combien de temps cela va-t-il prendre ? Il n'est pas certain que des enfants comme Sasha et Tolya aient la chance de grandir dans un pays en paix.