This content is not available in your region

Le journaliste français Frédéric Leclerc-Imhoff tué en Ukraine à proximité de Severodonetsk

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Le journaliste français Frédéric Leclerc-Imhoff travaillait pour la chaîne BFM TV (photo non datée)
Le journaliste français Frédéric Leclerc-Imhoff travaillait pour la chaîne BFM TV (photo non datée)   -   Tous droits réservés  BFM TV via AP

Emmanuel Macron a confirmé dans un Tweet la mort du journaliste français

Frédéric Leclerc-Imhoff avait 32 ans, il a été tué alors qu'il était en reportage à proximité de Severodonetsk où il travaillait pour BFMTV.

Selon Serguei Gaidai, le gouverneur de la région de Lougansk, le journaliste se trouvait à bord d'un convoi d'évacuation quand il a été touché par un tir. 

"Aujourd'hui, notre véhicule d'évacuation blindé était en route pour récupérer 10 personnes de la région et a essuyé des tirs ennemis. Des éclats d'obus ont percé le blindage du véhicule, un journaliste français accrédité qui faisait un reportage sur l'évacuation a été mortellement blessé au cou, un policier de la patrouille a été sauvé par un casque", a déclaré le gouverneur selon des propos rapportés sur le Telegram du média ukrainien Unian.

La ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna dénonce un "double crime" qui vise à la fois un convoi humanitaire et un journaliste. 

Depuis le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie fin février, au moins huit journalistes sont morts sur le terrain dans l'exercice de leur profession, selon un décompte de Reporters sans frontières 'RSF).

Les personnalités politiques françaises sont nombreuses à réagir à la mort de Frédéric Leclerc-Imhoff. En voici quelques unes.