This content is not available in your region

Lever ou pas le "opt-out" : le Danemark vote sur son "retrait" vis à vis de la défense européenne

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
 La Première ministre danoise Mette Frederiksen participe au dernier débat avant le référendum
La Première ministre danoise Mette Frederiksen participe au dernier débat avant le référendum   -   Tous droits réservés  Philip Davali/Philip Davali

Au Danemark les électeurs sont appelés à se prononcer aujourd'hui par référendum sur la levée de l'opt-out : en résumé, mettre fin, ou pas, à une exception qui permettait au Danemark de ne pas participer à la défense européenne. C'était une condition (avec le refus d'adopter l'euro aussi) pour permettre la mise en oeuvre du traité de Maastricht, en 1992.

L'opt-out, ou option de retrait, a permis au Danemark de ne jamais participer à aucune mission militaire de l'UE. 

Mais en pleine guerre Ukraine-Russie, les pays européens cherchent à resserrer leurs liens de défense. Ce vote intervient au lendemain des demandes historiques d'adhésion à l'OTAN de la Finlande et de la Suède voisines.

Selon un dernier sondage le oui l'emporterait à 65 % . Mais la prudence reste de mise du fait de la forte abstention attendue, dans un pays habitué à dire "nej" (non) aux référendums sur l'Europe.

Ce référendum intervient le jour où entrent en vigueur les suspensions de livraisons de gaz russe au Danemark.