EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Les chauffeurs, des civils qui risquent tout pour sauver des vies en Ukraine

 Une voiture touchée par les bombardements à Severodonetsk
Une voiture touchée par les bombardements à Severodonetsk Tous droits réservés Leo Correa/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Leo Correa/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Ukraine des civils prennent le volant pour évacuer les personnes piégées dans les villes bombardées. Plusieurs ont été capturés par les séparatistes.

PUBLICITÉ

Ils risquent leur vie, la plupart du temps bénévolement, pour organiser les évacuations de civils, de Marioupol d'abord, puis de Severodonetsk aujourd'hui : les chauffeurs sont des civils ukrainiens qui veulent aider. Oleksandr a réussi à évacuer environ 130 personnes avant que cela ne devienne trop dangereux.

Aujourd'hui, il aide à la logistique d'une équipe de chauffeurs opérant à partir de Zaporizhzhia :

"J'ai décidé de le faire parce qu' il y a des femmes et des enfants là-bas, explique Oleksandr. J'ai aussi une mère, j'ai une petite amie. Ces gens n'ont pas à rester là, dans ce broyeur humain. Des vies sont brisées là-bas. Si vous ne le faites pas, des gens pourraient mourir."

 Vitaly était chauffeur de taxi à Marioupol. Il a aidé à l'évacuation de familles en détresse, mais les autorités pro-russes l'ont capturé. Il n'est pas le seul chauffeur dans ce cas, explique son amie Alevtina Shvetsova :

"Vitaly aurait pu rester dans un endroit sûr avec sa famille après être sorti de Marioupol. Mais il ne tenait pas en place. Il savait qu'il restait beaucoup de femmes et d'enfants à Marioupol, qui n'avaient ni eau ni nourriture, qui souffraient des bombardements. Il savait donc qu'il voulait les aider."

Selon des militants ukrainiens, plus de deux douzaines de chauffeurs ont été détenus pendant plus de deux mois par les séparatistes. On est sans nouvelles de certains.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La nuit dernière, des attaques de drones russes en Ukraine ont fait six morts et 16 blessés

La Pologne et l'Ukraine signent un accord bilatéral de sécurité

No Comment : Les frappes aériennes russes endommagent l'hôpital pour enfants de Kyiv