This content is not available in your region

Rachel Keke, la femme de chambre d'origine ivoirienne qui entre à l'Assemblée nationale

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
Rachel Keke
Rachel Keke   -   Tous droits réservés  Thibault Camus/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Avec humour, elle dit qu'elle veut faire le ménage à l'Assemblée nationale. Mais cette fois au figuré. Rachel Keke a été élue députée lors des législatives françaises de dimanche. Et déjà on évoque une icône. Il faut dire que Rachel Keke est une femme de chambre d'origine ivoirienne.

"Ce soir je suis une députée, dit Rachel Keke. Je n'arrive même pas à dire le mot députée ! Je suis la voix des sans voix, je suis femme de chambre, femme de ménage, je suis agent de sécurité, aide à domicile, aide-soignante, je suis tous ce métiers invisibles. A l'Assemblée nationale ces métiers seront visibles."

Cette mère de six enfants s'est fait remarquer en organisant entre 2019 et 2021 une grève de 22 mois à l'hôtel Ibis des Battignoles, à Paris.

"Le fait de voir une femme racisée, femme de chambre, une femme courageuse, arriver à l'Assemblée nationale, pour moi c'est déjà une victoire", s'enthousiasme Amel Matouk, conseillère municipale et soutien de Rachel Keke. 

Rachel Keke, qui a obtenu la nationalité française en 2015, après des années de galère, est entrée dans l'histoire de la France en battant dans la 7e circonscription du département du Val-de-Marne,  Roxana Maracineanu, l'ancienne ministre des sports, de 200 voix.