This content is not available in your region

L'industrie de la pêche face à la surexploitation des océans

Access to the comments Discussion
Par Xavier De Lagausie
euronews_icons_loading
L'ONU estime que la croissance de la pêche est essentielle pour mettre fin à la malnutrition et à la faim dans le monde
L'ONU estime que la croissance de la pêche est essentielle pour mettre fin à la malnutrition et à la faim dans le monde   -   Tous droits réservés  JOSEP LAGO / AFP

Le poisson comme les autres aliments aquatiques sont de plus en plus demandés, et cela modifie considérablement le secteur de la pêche et de l’aquaculture.

La consommation devrait augmenter, principalement à cause de la croissance rapide de la population. L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture a présenté lors de la conférence sur les océans à Lisbonne le dernier rapport sur le secteur de la pêche. Elle a également esquissé un scénario relativement optimiste : 

"Les plus gros stocks de poissons sont mieux gérés et ont amélioré leur durabilité de manière très évidente au cours de la dernière décennie, tandis que les plus petits stocks dans des endroits plus isolés, peut-être sans système de gestion en place, se détériorent. Nous devons donc nous assurer que 100 % des stocks de poissons dans les lacs, les rivières et les océans sont sous gestion parce que nous savons que cela fonctionne. Mais c'est une grande demande." explique Manuel Barange, de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture.

Mais c’est plus difficile à réaliser dans les pays moins riches et où la pêche est à plus petite échelle.

Tout programme de durabilité doit prendre en considération et doit placer les communautés de pêcheurs à petite échelle au centre de la conservation.
Et il doit prendre en considération les composantes sociales, culturelles et économiques de ces communautés de pêcheurs afin que nos mesures soient efficaces. Mais nous pouvons aussi partager les bénéfices du maintien de ces ressources de manière équitable.
Margaret Nakato
Katosi Women Development Trust Uganda

L'ONU estime que "la croissance de la pêche et de l'aquaculture est essentielle pour mettre fin à la malnutrition et à la faim dans le monde. Mais une réglementation et une transformation plus importantes sont nécessaires dans le secteur afin que les ressources ne s'épuisent pas dans les océans".