This content is not available in your region

Des grèves dans le secteur aérien en Europe provoquent l'annulation de nombreux vols

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Grévistes du secteur aérien à l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle en région parisienne, le 1er juillet 2022
Grévistes du secteur aérien à l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle en région parisienne, le 1er juillet 2022   -   Tous droits réservés  AP Photo/ Thomas Padilla

La grogne sociale décolle chez les salariés des compagnies aériennes et des aéroports européens. Des vols annulés ou de très nombreux retards ont provoqué l'incompréhension des voyageurs dans  plusieurs aéroports français. Cette situation est due à une grève pour réclamer de meilleurs salaires sur fond d’inflation et de reprise du secteur après deux années de pandémie de coronavirus. 

Selon les salariés du secteur, la situation est insoutenable, comme nous l'explique Nicolas Pereira, syndicaliste CGT à Orly, le second aéroport de Paris en termes de trafic :

"L'activité aéroportuaire a atteint 95% de son niveau d'avant COVID sauf que maintenant nous avons 20 000 salariés de moins à l'aéroport de Roissy donc les conditions de travail se sont fortement détériorées."

Son collègue Fabrice Criquet, secrétaire du syndicat FO dans ce même aéroport francilien va dans le même sens. "Donc on se retrouve dans une situation où on ne peut pas gérer les passagers, où les collègues ne peuvent pas faire de pauses, ce qui paraît incroyable à l'aéroport de Paris... C'est la raison du chaos", ajoute-t-il ainsi. 

Ces revendications vont de pair avec l’arrivée de l’été et la reprise du tourisme Certains passagers, ne cachent pas leur mécontentement. 

"Avec le Covid qui gagne du terrain, non, ce n'est pas très sympa. Ce n'est pas très solidaire, on va dire, pour les gens qui ont un avion à prendre et qui ont pris leurs dispositions depuis plusieurs mois. On Je suis en quelque sorte pris en otage", témoigne une voyageuse croisée dans les couloirs d'un des aéroportes de Paris. 

Les employés du low coast réclament une juste rémunération

La situation est également désastreuse pour les salariés des compagnies aériennes low coast Easy Jet et Ryanair. En Espagne, ils réclament une égalité de rémunération avec leurs collègues des autres pays européens. 

"Nous exigeons que nos salaires soient égaux ou au moins proches de ceux de nos collègues en Europe, notamment en France, en Italie et en Allemagne", déclare Pier Luigi Copelo, secrétaire général du syndicat USO à Barcelone. 

Mais leurs collègues européens ne sont pas non plus satisfaits de leur situation. Comme en France, les syndicats en Allemagne réclament des augmentations de salaires et plus de personnel pour faire face à l’immense vague de vols liés aux vacances d’été. 

Les retards sont fréquents et certains passagers arrivent même avec un jour d’avance à l’aéroport, pour s’assurer qu’ils ne rateront pas leur vol.