This content is not available in your region

Nouvelles frappes sur des zones d"habitation en Ukraine

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
AP
AP   -   Tous droits réservés  Evgeniy Maloletka/The Associated Press.

Un tir délibéré sur un immeuble d'habitations : c'est l'accusation portée par l'Ukraine envers la Russie après le bombardement d'une zone résidentielle ce vendredi dans la région d'Odessa.

Au moins 21 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées dans cette frappe sur la ville de Serhivka. Volodymyr Zelensky accuse : "J'insiste : il s'agit d'un terrorisme russe délibéré et volontaire, et non d'une erreur ou d'un tir de missile accidentel. Quatre personnes d'une même famille ont été tuées... Un garçon assassiné, âgé de 12 ans, dont le nom était Dmytro... Pour l'instant, il y a 21 personnes sur la liste des morts, et environ 40 sont blessées. Les chiffres ont changé toute la journée, malheureusement, le nombre de morts augmente."

Le Kremlin, comme toujours depuis le début de son offensive sur l'Ukraine, affirme ne jamais viser les civils.

La Russie par ailleurs s'est lancée dans la construction de nouveaux comlplexes résidentiels à Marioupol, et l'ouverture d'autres chantiers est prévue.

A Marioupol comme à Louhansk, c'est une deuxième phase de la stratégie russe qui a commencé : ici des passeports russes sont délivrés aux citoyens fidèles à l'autoproclamée République populaire de Louhansk.