This content is not available in your region

Le procès du 13-Novembre est-il totalement fini ? Réponse du président de l'association des victimes

Access to the comments Discussion
Par Huseyin Koyuncu
euronews_icons_loading
Arthur Dénouveaux, rescapé du Bataclan, il est le président de l'association de victimes "Life for Paris"
Arthur Dénouveaux, rescapé du Bataclan, il est le président de l'association de victimes "Life for Paris"   -   Tous droits réservés  AFP

Salah Abdeslam, condamné à la réclusion criminelle à perpétuité incompressible pour son rôle dans les attentats du 13 novembre 2015, n'a pas fait appel de sa condamnation, a annoncé mardi le procureur général de Paris, Rémy Heitz.

La décision de la cour d'assises spéciale de Paris "a donc acquis aujourd'hui un caractère définitif et il n'y aura donc pas de procès en appel".

Sommes-nous définitivement arrivés à la fin du procès du 13-Novembre ?

Pour Arthur Dénouveaux, président de l'association de victimes Life for Paris, le long marathon judiciaire n'est peut-être pas totalement fini. 

"Le fait qu'il n'y ait pas eu d'appel représente quasiment la fin de ce marathon judiciaire. En revanche, parmi les 20 accusés, il y'en a un qui était jugé en son absence, il (Ahmed Dahmani) est retenu dans une prison en Turquie. À son retour en France, il pourra demander un nouveau procès et éventuellement un procès en appel. (...). Ça serait beaucoup plus modique, mais on ne pas dire que le dossier du 13 Novembre a été jugé dans son intégralité", explique Arthur Dénouveaux. 

Le 29 juin, et au terme de près de dix mois d'un procès "historique", Salah Abdeslam était devenu le cinquième homme en France condamné à la perpétuité incompressible, la plus haute sanction du code pénal qui rend infime toute possibilité de remise en liberté.

Comment aborder le procès de l'attentat du 14 juillet à Nice ?

Un autre procès historique débutera en septembre à Paris. Six ans après l'attentat du 14 juillet à Nice, les parties civiles se préparent à vivre le même parcours qu'Arthur Dénouveaux qui délivre ses conseils pour aborder ce long marathon judiciaire.

"Je conseillerais aux victimes et à leurs proches d'aborder ce procès avec toute l'humilité possible. Ca vous transforme, ça vous chahute, c'est très difficile. Mais c'est un processus qui en vaut le coup. Je conseillerais donc aux familles de Nice de s'approprier ce procès, de faire en sorte d'en être des acteurs de premier plan et de ne laisser personne se substituer à eux dans leurs demandes et leurs envies," a dit le président de Life for Paris. 

Deux attentats qui ont marqué la France

Le 13 novembre 2015, une série d'attentats simultanés ont été perpétrés à Paris et à Saint-Denis. Ces attaques, qui ont traumatisé tout un pays, ont fait 130 morts et plus de 400 blessés.

Le 14 juillet 2016, la France a été à nouveau frappée par attentat islamiste. Un conducteur a foncé avec un camion-bélier sur la Promenade des Anglais à Nice tuant 86 personnes, dont plusieurs enfants et adolescents . Le terroriste a été abattu par la police.