This content is not available in your region

Tour de France : le Danois Vingegaard nouveau maillot jaune

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Le vainqueur de l'étape et nouveau leader du classement général du Tour de France, le Danois Jonas Vingegaard, le mercredi 13 juillet.
Le vainqueur de l'étape et nouveau leader du classement général du Tour de France, le Danois Jonas Vingegaard, le mercredi 13 juillet.   -   Tous droits réservés  Daniel Cole/AP Photo

Coup de théâtre en haute altitude : le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo) a remporté la onzième étape du Tour de France et a endossé le maillot jaune de leader, mercredi, au sommet du col du Granon.

Le vainqueur en titre, le Slovène Tadej Pogacar, a subi une défaillance dans les cinq derniers kilomètres. Il a perdu près de trois minutes et a cédé son maillot jaune dans la plus haute arrivée en altitude de ce Tour, à 2.413 mètres.

Défaillant pour la première fois dans le Tour de France, Pogacar a concédé la tête du classement général à Vingegaard, son dauphin de l'année passée, qui n'avait encore jamais gagné d'étape dans la Grande Boucle.

Le Français Romain Bardet deuxième au général

Pour l'étape, Vingegaard a battu de près d'une minute le Colombien Nairo Quintana, deuxième de cette étape courue sous une forte chaleur. Le Français Romain Bardet a pris la troisième place et a accédé à la deuxième place du classement général, à 2 min 16 sec du Danois.

Pogacar a été attaqué à plusieurs reprises dès le col du Galibier et a payé l'addition dans la très dure montée finale (11,3 km à 9,2%), empruntée pour la deuxième fois par le Tour.

Très tôt, le Slovène a dû faire face à une succession de démarrages de ses rivaux de l'équipe Jumbo, Vingegaard et le Slovène Primoz Roglic, qui ont essayé de le prendre en tenaille avant même les pentes les plus rudes du Galibier, à une soixantaine de kilomètres de l'arrivée.

Le maillot jaune a réagi à chaque fois à cette offensive. À l'avant, Warren Barguil, membre de l'échappée lancée en début d'étape, a franchi en tête le sommet du Galibier, le point le plus haut atteint par la course cette année (2.642 m).

Le Français Romain Bardet s'est présenté au pied du Granon avec quatre minutes d'avance sur le groupe de Pogacar. Derrière lui, son coéquipier colombien Nairo Quintana s'est détaché de ce groupe et l'a dépassé après la banderole des cinq derniers kilomètres, juste avant que Vingegaard lance son attaque décisive.

Au classement provisoire, Pogacar a reculé à la troisième place, à 2 min 22 sec, avant l'autre grande étape alpestre menant jeudi à l'Alpe d'Huez.