This content is not available in your region

La Croatie inaugure le pont de Peljesac et désenclave une partie du pays

Access to the comments Discussion
Par EURONEWS
euronews_icons_loading
Le pont de Peljesac mesure 2,4 km de long
Le pont de Peljesac mesure 2,4 km de long   -   Tous droits réservés  AP Photo

Après 15 ans d'attente, de travaux et de rebondissements c'est le grand jour pour des milliers de Croates. Ce soir le pays inaugure le pont de Peljesac. Isolé depuis l'indépendance, le sud du pays, son joyaux de l'Adriatique et la cité médiévale de Dubrovnik est désormais relié au reste du pays. Pour les 90 000 habitants de la péninsule c'est la fin de l'isolement.

"Ce n'est que maintenant que nous devenons une partie de la Croatie, car les gens ici étaient tout simplement isolés et ont été obligés de traverser deux postes frontaliers" explique Mario Radibratovic, conchyliculteur. Tous les jours, il doit d'affranchir de longues heures d'attentes pour passer la frontière deux fois.

Le pont de Peljesac relie la péninsule à la partie continentale de la Croatie.Autrement dit il permet d'éviter l'enclave bosnienne de Neum, jusqu'ici passage obligatoire. Les Croates devaient s'armer de patience et passer deux fois la frontières avec l'Union européenne.

"Il y a trop de monde, il y a trop d'attente, à la fois quand c'est nécessaire et quand ce n'est pas nécessaire, donc nous avons enfin un pont", raconte une automobiliste, soulagée.

Inquiétudes en Bosnie-Herzégovine

De l'autre côté de la frontière, l’enthousiasme est loin d'être partagé. Le pont diminuera drastiquement les flux dans la baie de Neum, y compris pour les vacances. Un manque à gagner pour l'économie du tourisme. Les habitants ont peur d'être isolés à leur tour avec, en 2023, l'adhésion de la Croatie à l'espace Schengen et le renfort des contrôles avec la frontière bosniaque.