This content is not available in your region

Russie : nouvelle audience pour la basketteuse états-unienne Brittney Griner

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
La star de la WNBA et double médaillée d'or olympique Brittney Griner parlant à ses avocats avant une audience, à Khimki, près de Moscou, en Russie, mardi 26 juillet 2022.
La star de la WNBA et double médaillée d'or olympique Brittney Griner parlant à ses avocats avant une audience, à Khimki, près de Moscou, en Russie, mardi 26 juillet 2022.   -   Tous droits réservés  Photo : Alexander Zemlianichenko (Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.)

Les avocats de la basketteuse états-unienne Brittney Griner, incarcérée et jugée en Russie pour contrebande de drogue, ont dit mardi espérer un jugement "clément" pour leur cliente.

Âgée de 31 ans, cette joueuse de 2,06 mètres, considérée comme l'une des meilleures du monde, est jugée à la suite de son arrestation à l'aéroport de Moscou en février en possession d'un liquide de vapoteuse à base de cannabis.

La joueuse des Phoenix Mercury, qui risque jusqu'à 10 ans de prison, a plaidé coupable début juillet, tout en assurant avoir glissé ce liquide dans ses bagages qu'elle affirme avoir fait trop rapidement.

Compte tenu d'un "grand nombre des circonstances atténuantes (...), nous espérons un jugement assez clément", a déclaré mardi à la presse l'un de ses avocats, Alexandre Boïkov, à l'issue d'une nouvelle audience au tribunal de Khimki, dans la banlieue de Moscou.

Il a souligné que même aux Etats-Unis, où Brittney Griner avait du cannabis sur ordonnance de son médecin, elle ne le prenait que "de temps en temps" pour soulager ses douleurs - le résultat des blessures subies au cours de sa carrière sportive.

Un expert médical travaillant avec l'équipe de la défense, Mikhaïl Tetiouchkine, a insisté pour sa part devant la presse que le cannabis, dont l'usage médical est interdit en Russie, est largement utilisé à des fins médicales dans le monde entier.

Selon une représentante de l'ambassade des Etats-Unis à Moscou, Elisabeth Rood, qui a assisté à l'audience, la basketteuse, incarcérée depuis environ cinq mois, "se porte aussi bien que possible".

La joueuse des Phoenix Mercury se rendait en Russie pour y jouer pendant l'intersaison états-unienne, une pratique courante pour les basketteuses de WNBA qui gagnent souvent bien mieux leur vie à l'étranger que chez elles.

Le président des Etats-Unis Joe Biden a fait de sa libération une "priorité", après avoir été accusé de ne pas agir suffisamment sur ce dossier.

Cette affaire s'inscrit dans un contexte de vives tensions bilatérales liées au conflit en Ukraine, nombre d'observateurs soupçonnant Moscou d'utiliser ce cas en vue d'un futur échange de prisonniers avec Washington.