This content is not available in your region

Donbass : la population divisée depuis le début de l'invasion russe en Ukraine

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Kostiantynivka
Kostiantynivka   -   Tous droits réservés  ANATOLII STEPANOV/AFP or licensors

Depuis le début de la guerre en Ukraine, c'est toute une population qui est fracturée dans le Donbass. Exemple près de la ligne de front, à Kostiantynivka.

Kostiantynivka est une ville russophonne caractéristique du Donbass : immeubles gris, usines métallurgiques, et une population divisée depuis l'invasion russe.

Dans un des quartiers de la ville où l'eau a été coupée, un habitant a mis son puits à la disposition des autres. Comme ses voisins, il ne voit pas d'un mauvais œil la progression des forces armées de Vladimir Poutine : "d__epuis l'indépendance il y a 30 ans, le gouvernement ukrainien nous a oubliés. Il a détruit toutes les usines. Il y en avait 20, il n'en reste que 5 ou 6".

Deux camps

A l'autre bout de la ville, les habitants rejettent au contraire le système soviétique et son totalitarisme.Une rancœur accentuée par les multiples attaques russes contre des civils ukrainiens, et notamment après la destruction de cette école par un missile il y a deux jours.

Deux camps, impossibles à réconcilier, qui se retrouvent pourtant côte à côte le dimanche sur les bancs de la petite église orthodoxe de Kostiantynivka. L'aumônier militaire Vitalii Kester a fait son choix quant à l'avenir du Donbass : "l__es Ukrainiens qui regardent vers l'Europe pensent à l'avenir, à la mère patrie, à leur terre, au pays qu'ils veulent laisser à leurs enfants".

La messe est dite... Le père Vitali remet son costume vert, direction la ligne de front, où il soutiendra moralement les soldats ukrainiens.