This content is not available in your region

Kenya : la victoire du nouveau président William Ruto provoque plusieurs manifestations

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
Des manifestants pro Odinga - 15 août 2022
Des manifestants pro Odinga - 15 août 2022   -   Tous droits réservés  Ben Curtis

Le président de la Commission électorale du Kenya a déclaré ce lundi, William Ruto, vainqueur de l'élection présidentielle face à Raila Odinga, après six jours d'attente. Le camp adverse conteste les résultats et de violentes manifestations localisées ont émaillé la soirée.

Wafula Chebukati a annoncé que le vice-président sortant Ruto avait cumulé plus de 7,17 millions de votes, soit 50,49% des voix, contre 6,94 millions, soit 48.85% pour M. Odinga, remportant l'une des élections les plus serrées de l'histoire du Kenya.

William Ruto a devancé de 233 211 voix M. Odinga, candidat à l'élection pour la cinquième fois, au terme d'une campagne et d'un scrutin globalement paisible suivi d'une interminable attente de six jours. Il devient le cinquième président du Kenya, succédant à Uhuru Kenyatta qui, après deux mandats depuis 2013, n'avait pas le droit d'en briguer un troisième.

Il est le premier Kalenjin a être élu président depuis vingt ans, succédant à deux présidents issues de la communauté kikuyu. À 55 ans, l'ambitieux William Ruto a âprement fait campagne ces dernières années à mesure qu'il était mis sur la touche par une alliance inattendue entre Kenyatta et Odinga.

Le mécontentement du camp Odinga

Après l'annonce des résultats, des manifestations ont secoué plusieurs quartiers populaires de la capitale Nairobi, comme Mathare, Kayole et Kibera. Des pneus ont été enflammés pour bloquer des rues dans ce bidonville fidèle à Odinga, figure de l'opposition à qui le président sortant Uhuru Kenyatta avait apporté son soutien pour cette présidentielle.

Raila Odinga ne s'était pas encore exprimé lundi soir mais le faible écart de voix (environ 233.000) qui le sépare de William Ruto laisse présager une contestation en justice des résultats. Tout recours doit désormais être déposé auprès de la Cour suprême dans les sept jours après l'annonce des résultats.

Le président élu du Kenya William Ruto a promis ce lundi, dans un discours prononcé juste après l'annonce de sa victoire de travailler avec "tous les leaders".

"Je travaillerai avec tous les leaders" politiques, dans un pays "transparent, ouvert et démocratique", a assuré le vice-président sortant.

"Il n'y a pas de place pour la vengeance", a-t-il poursuivi, se disant "totalement conscient" que le pays "est à un stade où nous avons besoin de tout le monde sur le pont".

Lutter contre la pauvreté et maintenir la paix

Lors de sa campagne, William Ruto avait fait du pouvoir d'achat son cheval de bataille, promettant des emplois quand trois personnes sur dix vivent dans l'extrême pauvreté dans un pays éprouvé par les effets de la pandémie et de la guerre en Ukraine et où l'inflation a explosé.  

Le Kenya, figure de stabilité politique dans la région est-africaine, a toutefois été secoué à plusieurs reprises par des contestations et violences post-électorales, parfois sanglantes.

Toutes les présidentielles depuis 2002 ont été contestées, dans la rue ou devant la justice.