This content is not available in your region

Tempête meurtrière en Corse : un phénomène prévisible ?

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Corse
Corse   -   Tous droits réservés  AFP

La Corse a été balayée par un violent orage ce jeudi 18 août. Mais Météo France aurait-elle pu anticiper le phénomène ?

Après la tempête meurtrière en Corse, une question se pose : pourquoi Météo France ne l'a pas anticipée ? L'île de beauté était encore en vigilance jaune le jeudi à 7 heures du matin. L'alerte orange n'a été déclenchée qu'à 8 heures, quelques minutes avant le passage des orages. Mais il était déjà trop tard.

Pourtant, selon Nicolas Le Friant, ingénieur prévisionniste, le phénomène était prévisible : "Deux heures auparavant, on voit que les échos des radars sont importants, puissants, on se doute que le phénomène est violent, et qu'il va arriver sur la Corse. Effectivement, cela aurait dû être anticipé".

On atteint les limites de ce que les prévisions météo permettent de déceler.
François Gourand
Prévisionniste Météo France

Difficile en revanche de prévoir à quel endroit la tempête frappe. Elle devait se produire en pleine mer, affectant partiellement le littoral corse. Mais les fortes rafales de vent ont rapidement déplacé l'orage à l'intérieur des terres. Météo France a reconnu avoir été surprise par la situation, comme l'explique l'un des prévisionnistes de Météo France François Gourand : "_On arrive de mieux en mieux à prévoir certains de ces phénomènes, mais les modèles sont parfois défaillants, car ils ne représentent pas assez bien ces phénomènes très localisés._On atteint les limites de ce que les prévisions météo permettent de déceler". 

Ces rafales de vent, supérieures à 200 km/h, n'ont jamais été observées. En cause : le changement climatique, qui intensifie et multiplie ces intempéries.