EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Ukraine : le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres en visite au port d'Odessa

Le secrétaire général des Nations Unies en visite au port d'Odessa, Ukraine, vendredi 19 août 2022.
Le secrétaire général des Nations Unies en visite au port d'Odessa, Ukraine, vendredi 19 août 2022. Tous droits réservés Kostiantyn Liberov/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Kostiantyn Liberov/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Par Klervi Dalibot avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres s'est rendu vendredi au port d'Odessa. Il veut augmenter la cadence des exportations de céréales, qui ont repris au début du mois.

Le secrétaire général de l'ONU, en Ukraine depuis jeudi, a poursuivi son séjour avec la visite d'Odessa, plus grand port du sud du pays. Une étape clef pour Antonio Guterres car le port est un lieu stratégique pour l'exportation des céréales ukrainiennes.

PUBLICITÉ

L'exportation de produits agricoles a repris début août grâce à l'accord conclu entre l'Ukraine et la Russie, sous la supervision de la Turquie et des nations unies.

Un accord essentiel pour la sécurité alimentaire mondiale.

En moins d'un moins, 25 bateaux ont quitté Odessa et d'autres ports ukrainiens avec à leur bord plus de 600 000 tonnes de produits alimentaires. 

Mais pour le patron de l’ONU, le rythme des transferts reste insuffisant.

Alors que l’activité reprend ici, j’en appelle à la solidarité des pays riches pour qu’ils ouvrent leurs portefeuilles et leurs cœurs. Après tout, ces exports de céréales ne signifient pas grand-chose pour les pays qui n’en ont pas les moyens. Baisser les prix sur les marchés alimentaires mondiaux ne signifient pas grand-chose si ces prix ne reflètent pas les marchés alimentaires locaux
Antonio Guterres
Secrétaire général des Nations Unies

Pour augmenter la cadence des exportations, la question de la voie maritime reste cruciale.

Les céréales ukrainiennes sont également acheminées par train vers la Pologne et la Roumanie mais les volumes sont nettement inférieurs.

Il y a une semaine, le navire Fulmar quittait l’Ukraine avec à son bord 12 000 tonnes de maïs.

Soit près du double de la capacité du premier train céréalier ukrainien arrivé jeudi dans la ville roumaine de Galati.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

ONU : la guerre en Ukraine menace de déclencher une vague sans précédent de faim et de misère

Ukraine : au moins trois morts à Kharkiv, les infrastructures énergétiques de nouveau visées

No Comment. Les proches des prisonniers de guerre ukrainiens manifestent à Kyiv