This content is not available in your region

Royaume-Uni : les grèves contre l'inflation prennent de l'ampleur

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
C'est au tour des dockers de débrayer ce dimanche 21 août.
C'est au tour des dockers de débrayer ce dimanche 21 août.   -   Tous droits réservés  Euronews

Cheminots, dockers, éboueurs. Alors que l’inflation dépasse la barre des 10%, le Royaume Uni, fait face à des grèves d’une ampleur inédite depuis des décennies.

Les grèves prennent de l'ampleur au Royaume-Uni. Ce dimanche 21 août, c'est au tour des 2000 dockers du port le plus important du pays, à Felixstowe, de débrayer. Ils se mobilisent contre les suppressions d'emploi, les conditions de travail, mais surtout contre les salaires, trop bas, pour faire face à l'inflation grandissante.

Pour l'heure, les négociations avec le ministère des transports sont au point mort. Une offre a été proposée aux syndicats.. Mick Lynch, secrétaire général du syndicat Rail, Maritime and Transports, a indiqué qu'"ils refuseraient l'offre, puisqu'il s'agit d'une augmentation de salaire de 8%, sur trois ans. Cette semaine, l'inflation s'élevait à plus de 12%". Selon lui, l'offre n'est pas à la hauteur de l'augmentation du coût de la vie.

Division

De leur côté, 45 000 cheminots entament une quatrième journée de grève. Des mobilisations qui divisent l'opinion publique, puisque les voyageurs britanniques doivent adapter leurs déplacements. Parmi les plus touchés : les supporters de foot, ainsi que les festivaliers. 

Les mobilisations devraient encore se poursuivre. Depuis le mois de juin, c'est la cinquième fois que le Royaume-Uni se retrouve paralysé. Il s'agit du plus gros mouvement de grève, depuis des décennies.