Daria Douguina, fille d'un idéologue ultranationaliste russe, tuée dans une explosion

Des enquêteurs sur le site de l'explosion d'une voiture conduite par Daria Douguina, 21/07/2022
Des enquêteurs sur le site de l'explosion d'une voiture conduite par Daria Douguina, 21/07/2022 Tous droits réservés AP Photo
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Daria Douguina était au volant de la voiture de son père, Alexandre Douguine, un proche du Kremlin et fervent partisan de l'invasion russe de l'Ukraine

PUBLICITÉ

Kyiv nie être à l'origine de l'explosion qui a coûté la vie à la fille d'un idéologue russe fervent partisan de l'invasion de l'Ukraine. Un conseiller de la présidence ukrainienne, Mikhaïlo Podoliak, a démenti toute implication ukrainienne dans cet attentat.

"L'Ukraine n'a sans aucun doute rien à voir avec l'explosion, parce que nous ne sommes pas un Etat criminel", a affirmé M. Podoliak, lors d'une intervention télévisée.  

Daria Douguina a été tuée samedi soir alors qu'elle était au volant sur une autoroute proche de Moscou. Selon les enquêteurs, un engin explosif a été placé dans le véhicule. Agée de 30 ans, celle qui est présenté comme journaliste et politologue, affichait également son soutien à l'offensive du Kremlin.

L'analyste politique, Abbas Gallyamov estime que "pour l'appareil de propagande, il s'agit d'un acte d'intimidation. En général, pour les loyalistes, c'est un acte symbolique, qui démontre que les hostilités sont transférées sur le territoire de la Russie, ce qui signifie qu'il ne s'agit plus d'une guerre abstraite que l'on regarde à la télévision. C'est ce qui se passe déjà en Russie. Non seulement la Crimée est bombardée, mais des attentats terroristes sont déjà perpétrés dans la région de Moscou", dit-il.

Selon des proches de la famille, c'est l'écrivain ultranationaliste Alexandre Douguine qui était ciblé par l'explosion. Ce dernier qui influence une partie de l'extrême-droite française, est visé depuis 2014 par des sanctions européennes. Sa fille, accusée de diffuser en ligne des désinformations sur l'Ukraine, était aussi visée par des sanctions britanniques depuis juillet dernier.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mort de Daria Douguina : un "crime ignoble" selon le président russe

La Russie dit avoir abattu deux hommes suspectés d'avoir fomenté des actes terroristes

Russie : collision mortelle entre un train et un autobus transportant des passagers