This content is not available in your region

Jour de l'Indépendance de l'Ukraine : Boris Johnson en visite surprise à Kiyv

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Boris Johnson au 10 Downing Street avec la décoration florale aux couleurs nationales ukrainiennes, à la veille du jour de l'indépendance de l'Ukraine, 23/08/2022
Boris Johnson au 10 Downing Street avec la décoration florale aux couleurs nationales ukrainiennes, à la veille du jour de l'indépendance de l'Ukraine, 23/08/2022   -   Tous droits réservés  Frank Augstein/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

La fête de l'indépendance ukrainienne marquée par de multiples messages de soutien en Europe. Un rassemblement a eu lieu sur la Grand-Place de Bruxelles en présence de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Les dirigeants occidentaux ont rappelé leur appui unanime aux Ukrainiens face à l'invasion russe.

Ce mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a même fait une visite surprise à Kiyv avec un message : "l'Ukraine peut gagner et gagnera cette guerre".

"C'est la troisième fois que Boris Johnson est en Ukraine depuis le début de l'invasion russe. Tous les pays n'ont pas la chance d'avoir un tel ami", a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky en le recevant. 

Le président polonais Andrzej Duda avait fait le déplacement dans la capitale ukrainienne ce mardi, à la veille de la date anniversaire.

"L'Europe unie dans la liberté et la démocratie est beaucoup plus forte que l'impérialisme rétrograde de la Russie. Chers Ukrainiens, votre pays chassera l'ombre de la guerre parce qu'il est fort et courageux, parce qu'il a des amis en Europe et dans le monde entier. Nous sommes fiers d'être vos amis aujourd'hui et dans notre avenir commun, "Gloire à l'Ukraine", Slava Ukraini", a déclaré de son côté le chancelier allemand, Olaf Scholz.

Le pape François a lui une nouvelle fois dénoncer "la folie de la guerre", avec une pensée pour les "enfants ukrainiens et russes devenus orphelins".

Enfin le chef de l'OTAN, Jens Stoltenberg a souligné que l'alliance était prête à soutenir l'Ukraine dans la durée, appelant ses membres à investir davantage pour leur défense.