This content is not available in your region

Joe Biden efface partiellement la dette des emprunts étudiants de millions d’Américains

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Joe Biden
Joe Biden   -   Tous droits réservés  Evan Vucci/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Le président américain  Joe Biden efface partiellement la dette des emprunts étudiants de millions d’Américains ce mercredi 24 août.

Joe Biden a fait des millions d'heureux aux Etats-Unis ce mercredi, en annonçant un effacement partiel de la dette étudiante. Une promesse de campagne très attendue, pour accorder selon Joe Biden, "un répit aux familles de la classe ouvrière et de la classe moyenne au moment où elles se préparent à reprendre le remboursement des prêts étudiants fédéraux en janvier 2023". 

La mesure prévoit d'effacer 10 000 dollars pour les personnes n’ayant pas bénéficié d’une bourse pour leurs études, et de 20 000 dollars pour les étudiants les plus démunis. Cela concerne les personnes gagnant moins de 125 000 dollars par an, selon une illustration accompagnant le tweet du président.

Le plan a été annoncé après des mois de réflexion à la Maison Blanche sur cette question qui a aussi été un casse-tête pour les administrations précédentes. L'exécutif s'inquiétait notamment de la possibilité que la mesure n'alimente une inflation déjà galopante.

Les sénateurs démocrates Chuck Schumer et Elizabeth Warren ont salué dans un communiqué commun "un pas de géant vers la résolution de la crise de la dette étudiante". En revanche, La cheffe du parti républicain, Ronna McDaniel, a jugé que cette mesure "punissait injustement les Américains qui ont économisé pour l'université ou fait un choix de carrière différent".

Le journaliste d'Associated Press, Collin Binkley, indique que politiquement, c'était une question épineuse pour le président : "l__es républicains sont opposés à toute forme d'annulation de la dette étudiante. Selon eux, c'est une sorte d'aumône injuste. A gauche, les opinions divergent. Les plus extrêmes disent que 50 000 dollars est le minimum par personne que le président Biden devrait annuler".

Des dettes conséquentes

Au total, environ 15 millions d'étudiants seraient concernés. Cette promesse de campagne était très attendue dans un pays où une année à l'université peut coûter plusieurs dizaines de milliers de dollars. Les universités américaines peuvent faire payer de 10 000 à 70 000 dollars l'année et de nombreux étudiants commencent leur vie professionnelle avec de lourdes dettes.

Selon les estimations du gouvernement, la dette moyenne des étudiants américains lorsqu'ils obtiennent leur diplôme est de 25 000 dollars, une somme que beaucoup mettent des années, voire des décennies, à rembourser.

Il y a deux semaines, Joe Biden a signé une importante loi sur le changement climatique et les soins de santé. Cette dernière mesure donne un nouvel élan aux démocrates à l'approche des élections de mi-mandat, traditionnellement difficiles pour le parti présidentielle.