This content is not available in your region

À Zaporijjia, une situation "risquée et dangereuse" alerte Volodymyr Zelensky

Access to the comments Discussion
Par Stephane Hamalian  & Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Image satellite de la centrale nucléaire de Zaporijjia, Ukraine, le 25 août 2022
Image satellite de la centrale nucléaire de Zaporijjia, Ukraine, le 25 août 2022   -   Tous droits réservés  Planet Labs PBC/AP

En Ukraine, des images satellite datant des 24 et 25 août montrent un panache de fumée aux abords de la centrale nucléaire de Zaporijjia, faisant craindre une catastrophe nucléaire. Évoquant une situation "risquée et dangereuse", le président ukrainien a mis en garde vendredi la Russie contre tout action pouvant conduire à une "catastrophe".

La centrale déconnectée du réseau ukrainien pendant quelques heures

Kyiv a annoncé vendredi avoir raccordé à son réseau électrique sa gigantesque centrale nucléaire de Zaporijjia (sud), occupée par les Russes et débranchée la veille, sur fond d'inquiétudes grandissantes sur la sécurité du site.

La plus grande centrale d'Europe, avait été "totalement déconnectée" du réseau "pour la première fois dans son histoire", à cause de dommages sur les lignes électriques provoqués par des "actions" de "l'envahisseur" russe avait assuré Kyiv.

"Je tiens à souligner que la situation reste très risquée et dangereuse" a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans une vidéo diffusée vendredi soir.

"Toute répétition de ce qui s'est passé hier, c'est-à-dire toute déconnexion de la centrale du réseau, toute action de la Russie qui pourrait déclencher l'arrêt des réacteurs, mettra à nouveau la centrale à un pas de la catastrophe" a-t-il alerté.

Face au risque de fuite de radiations, des comprimés d'iode ont été distribuées aux personnes vivant aux alentours de la centrale par les autorités ukrainiennes vendredi.

Kyiv frappe un pont stratégique près de Kherson

Alors que les combats se poursuivent à travers le pays, la vice-première ministre ukrainienne, Iryna Vereshchuk, a annoncé son intention d'étendre les évacuations obligatoires pour les civils vivant à proximité des lignes de front de la guerre. L'évacuation des femmes avec enfants et des personnes âgées doit être une priorité dans certains districts de la région orientale de Kharkiv et des régions méridionales de Zaporijjia et de Mykolaiv a-t-elle déclaré.

Dans la zone de Kherson, le commandement militaire sud de l'Ukraine a annoncé vendredi avoir frappé le pont stratégique Daryivskiy utilisé par les forces russes, empêchant son utilisation. Cette infrastructure est le seule passage sous contrôle russe à travers la rivière Inhulets, un affluent du fleuve Dnipro.