This content is not available in your region

Vers une inspection de Zaporijjia : des experts de l'AEIA en route vers la centrale

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AP
euronews_icons_loading
Image satellite de la centrale nucléaire de Zaporijjia
Image satellite de la centrale nucléaire de Zaporijjia   -   Tous droits réservés  Planet Labs PBC/AP

Une délégation de l'Agence internationale de l'énergie atomique est en route vers la centrale de Zaporijjia et devrait avoir accès au site dans le prochains jours.

Après des semaines de négociations, un accord a été obtenu avec les Russes dont les soldats occupent la centrale depuis les premiers jours de l'invasion de l'Ukraine.

Dmytro Kuleba, ministre ukrainien des Affaires étrangères : "Sans exagération, cette mission sera la plus difficile de l'histoire de l'AIEA, étant donné les intenses combats menés par la Fédération de Russie sur le terrain et la manière très flagrante avec laquelle la Russie tente de légitimer sa présence sur le site de la centrale nucléaire de Zaporijjia."

Kiev accuse Moscou de bombarder les villes ukrainiennes depuis la centrale de Zaporijjia.

De son côté, le Kremlin, via son porte-parole Dmitry Peskov, accuse l'Ukraine de bombarder la centrale.

La Russie assure par ailleurs soutenir la mission des experts de l'AIEA et qu'elle restera "ouverte à la coopération" avec l'agence onusienne en charge du nucléaire.

Face aux bombardements autour de la centrale, l'Europe craint une catastrophe nucléaire pire encore que celle de Tchernobyl en 1986.

Le nucléaire ne doit pas être un objet de la guerre et il important de défendre la souveraineté ukrainienne sur cette centrale
Emmanuel Macron
Président français

Emmanuel Macron, président français : "Nous avons une préoccupation commune : la sûreté et la sécurité nucléaire ne sauraient être fragilisées par cette guerre. Cette mission est importante, elle doit préserver cette centrale et la sécurité de toute la région. La deuxième (préoccupation), c'est que la souveraineté sur cette centrale ne doit pas être contestée. Le nucléaire ne doit pas être un objet de la guerre et il important de défendre la souveraineté ukrainienne sur cette centrale."

Ces dernières heures, Kiev et Moscou s'accusent à nouveaux de frappes dans la région Zaporijjia.

Selon les Ukrainiens, des frappes sur Nikopol et Enerhodar ont fait un mort et dix blessés.