EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Inondations au Pakistan : "personne du gouvernement ne nous aide"

Plusieurs millions de personnes ont dû fuir la montée des eaux, notamment dans le sud du pays.
Plusieurs millions de personnes ont dû fuir la montée des eaux, notamment dans le sud du pays. Tous droits réservés Zahid Hussain/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Zahid Hussain/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que l'aide internationale continue d'affluer, nombreux sont les réfugiés à pointer du doigt la passivité des autorités d'Islamabad.

PUBLICITÉ

Plusieurs jours après l'arrêt des pluies, le paysage est encore noyé sous les eaux. Au Pakistan, où un tiers du pays a été submergé, l'aide internationale continue à affluer et les besoins sont immenses ; 33 millions de personnes sont aujourd'hui sans abris.

"Ma maison s'est effondrée dans les eaux, je traverse une période difficile. Quand les inondations ont frappé, j'ai emmené mes enfants sur la route. J'ai pris ce que je pouvais dans ma maison. Personne, du côté du gouvernement, ne nous aide dans cette situation difficile", accuse Zubaida Bibi, victime des inondations.

Plus de 1260 personnes ont perdu la vie ces dernières semaines. Pour beaucoup de réfugiés, les autorités les laissent désemparés.

"Mon village est submergé par les eaux. Nous n'avons même pas pu sortir nos affaires. J'ai réussi à évacuer mes enfants malgré les difficultés. Vous pouvez voir, nous n'avons pas reçu de ration, de tente, nous avons fait un abri en plastique et mes enfants sont à l'intérieur et tombent malades", témoigne Saddat Ali.

29 avions d'aide internationale en provenance de Turquie, de Chine ou du Qatar notamment se sont posés ces derniers jours. 

La France a également fait parvenir des médicaments et des pompes et une équipe de médecins est arrivée sur place. Des maladies, comme le paludisme ou le choléra, pourraient désormais se développer.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Inondations au Pakistan : le chef de l'ONU demande une aide internationale massive

Inondations en Inde et au Pakistan : des villes entières sont sous les eaux

Pakistan : Shehbaz Sharif nouveau Premier ministre malgré les contestations de l'opposition