This content is not available in your region

Taïwan : une délégation de parlementaires français en visite

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Une délégation de parlementaires français en visite à Ta¨wan, le mercredi 7 septembre 2022.
Une délégation de parlementaires français en visite à Ta¨wan, le mercredi 7 septembre 2022.   -   Tous droits réservés  Capture d'image Euronews/AFP

Cinq parlementaires français sont arrivés ce mercredi à Taïwan, où ils ont notamment rencontré son vice-président William Lai. Il s’agit de la plus grande délégation européenne à se rendre sur place depuis les importantes manœuvres militaires menées par la Chine autour de l'île au mois d’août.

"La France est une puissance dans la région indo-pacifique, explique le sénateur français Cyril Pellevat_, et nous avons donc un intérêt pour ce territoire. Aujourd'hui, nous considérons Taïwan comme un partenaire pour la stabilité de la région."_

Une visite bienvenue pour Taïwan qui vit sous la menace constante d'une invasion de Pékin, qui considère l'île comme faisant partie de son territoire et qui s'insurge contre toute action diplomatique susceptible de conférer une légitimité à Taïwan.

"Au cours des deux dernières décennies, la Chine s'est étendue vers l'extérieur et a opprimé son propre peuple dans un esprit d'impérialisme, a déclaré You Si-kun, président du Yuan législatif de Taiwan. Afin de défendre la démocratie, nous, les nations démocratiques, devons collaborer étroitement et faire en sorte que le monde voie clairement la véritable nature du Parti communiste chinois. Nous espérons que dans un avenir proche, tous les peuples de Chine seront comme les Taïwanais et les Français, qui partagent les valeurs universelles de liberté, de démocratie et de droits de l'homme."

Il y a quelques semaines, la visite à Taipei de Nancy Pelosi, plus haute élue américaine à se rendre à Taïwan depuis 25 ans avait provoqué l’ire de Pékin. Ce jeudi, une nouvelle délégation de représentants du Congrès américain a été reçue par la présidente Tsai Ing-wen.