Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Le Pape implore Vladimir Poutine "d'arrêter cette spirale de violence et de mort"

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Le Pape François au Vatican (02/10/22)
Le Pape François au Vatican (02/10/22)   -   Tous droits réservés  Alessandra Tarantino/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved   -  

Avant sa prière de l'Angelus place Saint-Pierre, le pape François a lancé dimanche un appel à la paix en Ukraine.

Le Pape s'adresse directement à Poutine

Évoquant les récentes annexion des régions ukrainiennes par Moscou, le souverain pontife a déploré "de nouvelles actions contraires aux principes du droit international".

Et pour la première fois depuis le début de l'invasion russe il y a sept mois, le Pape s'est adressé directement à Vladimir Poutine :

"Le cours de la guerre en Ukraine est devenu si grave, dévastateur et menaçant, qu'il suscite une grande inquiétude. Mon appel s'adresse en premier lieu au Président de la Fédération de Russie : je l'implore d'arrêter, également par amour pour son peuple, cette spirale de violence et de mort."

Le cours de la guerre en Ukraine est devenu si grave, dévastateur et menaçant
Pape François

**Le message du Pape à Volodymyr Zelensky
**

Le Pape s'est tourné également vers Volodymyr Zelensky :

"J'adresse un appel tout aussi confiant au Président de l'Ukraine pour qu'il soit ouvert aux propositions sérieuses de paix. Faites en sorte que les jeunes générations respirent l'air salutaire de la paix, et non l'air pollué de la guerre qui est une folie. Après sept mois d'hostilités, utilisons tous les moyens diplomatiques, même ceux qui n'ont peut-être pas été utilisés jusqu'à présent, pour mettre fin à cette terrible tragédie."

Faites en sorte que les jeunes générations respirent l'air salutaire de la paix, et non l'air pollué de la guerre qui est une folie.
Pape François

Le Saint-Siège tente depuis le 24 février de maintenir un délicat équilibre diplomatique avec les deux pays, le Pape condamnant une guerre "cruelle et insensée" tout en gardant ouverte une possibilité de dialogue avec Moscou.