EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

C'est un Brésil très polarisé qui se prépare pour le second tour de la présidentielle

Campagne électorale pour la présidentielle brésilienne
Campagne électorale pour la présidentielle brésilienne Tous droits réservés Eraldo Peres/ AP
Tous droits réservés Eraldo Peres/ AP
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que le résultat de la gauche déçoit, le score du président sortant a réussi à déjouer la majorité des prédictions. Mais pour beaucoup d'électeurs, ce résultat est le signe d'un pays divisé.

PUBLICITÉ

Au terme du premier tour de la présidentielle brésilienne, le candidat de la gauche Lula da Silva termine en tête avec 48,4 % des voix. Mais le président d'extrême droite Jair Bolsonaro le suit avec 43,2%.

Il faut donc attendre le second tour qui aura lieu le 30 octobre. Alors que le résultat de la gauche déçoit , le score du président sortant a réussi à déjouer la majorité des prédictions. Mais pour beaucoup d'électeurs, ce résultat est surtout le signe d'un pays divisé.

"Je pense que nous sommes dans un contexte de polarisation très intense et que le soutien au président Jair Bolsonaro augmente de plus en plus, ce qui montre que le Brésil est un pays très conservateur", dit Mateus Alcantara qui travaille dans la publicité. 

Les partisans de Lula da Silva veulent garder confiance

L'icône de la gauche Lula da Silva garde toujours une certaine avance devant Jair Bolsonaro. 

Même étriquée, l'avance de Lula da Silva au premier tour de l'élection présidentielle au Brésil a été fêtée dimanche soir à Sao Paulo par ses partisans qui espèrent le voir gagner au ballotage. Mais l'ambiance était plombée.

Jair Bolsonaro continue de croire

Les Brésiliens ont finalement moins sanctionné que prévu le président sortant pour son déni face à la pandémie, la crise économique et les scandales ayant marqué son mandat.

D'ici le 30 octobre, le dirigeant populiste aura l'occasion de galvaniser ses troupes et de trouver un nouvel élan.

Jair Bolsonaro abordait lundi la campagne pour le second tour avec confiance, face à une gauche sonnée, mais combative.

"Nos adversaires se sont préparés pour une course de 100 mètres, mais nous sommes prêts pour courir un marathon. Nous allons lutter avec toujours plus de confiance", a lancé le chef de l'Etat sur Twitter.

"Envers et contre tous, nous avons eu plus de voix au 1er tour qu'en 2018, près deux millions", a-t-il insisté.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

A un mois du Mondial, le footballeur Neymar devant la justice espagnole

Présidentielle au Brésil : Jair Bolsonaro, le coup d'éclat permanent

Brésil : Jair Bolsonaro accusé d'avoir bénéficié d'un "faux" certificat de vaccin anti-Covid