Dans les zones ukrainiennes occupées, la peur d'être enrôlé dans l'armée ennemie

Access to the comments Discussion
Par Stephane Hamalian  & Euronews
Guerre en Ukraine
Guerre en Ukraine   -   Tous droits réservés  Evgeniy Maloletka/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Dans les régions occupées d'Ukraine, les habitants partent par crainte d'être enrôlés dans l'armée russe, contre leur propre pays. Mais depuis le rattachement forcé de ces territoires à la Russie, il est bien plus difficile de fuir.

Les autorités ukrainiennes ont accusé lundi Moscou d'empêcher les habitants de Kherson de quitter les zones annexées, le chef adjoint de l'administration régionale de Kherson, Serhii Khlan, accusant "les occupants russes" d'aller "chez les gens pour chercher des hommes âgés de 18 à 35 ans à Kherson et dans d'autres villes".

"Ils ne distribuent aucune note de conscription et ne parlent d'aucun projet précis, mais leur objectif principal est de procéder à un recensement des hommes adultes".

Sur le plan militaire, les forces ukrainiennes ont "percé peu profondément" a concédé lundi le dirigeant de Kherson installé par Moscou, Kirill Stramousov, en insistant toutefois sur le fait que "tout est__sous contrôle" et que le "système de défense russe fonctionne" dans la région.

Pour les Ukrainiens qui désirent rentrer dans leur ville, même occupée par la Russie, les choses sont aussi compliquées. Des personnes déplacées par la guerre ont bloqué ce lundi la circulation près de Zaporijjia en guise de contestation. Elles disent que l'armée ukrainienne ne leur permet pas de passer, pour des raisons de sécurité.