PUBLICITÉ

Étonner Londres avec une pomme : rétrospective Cézanne à la Tate Gallery

Le tableau "les grandes baigneuses" n'aurait jamais pu être fini avant la mort de Cézanne.
Le tableau "les grandes baigneuses" n'aurait jamais pu être fini avant la mort de Cézanne. Tous droits réservés NIKLAS HALLE'N/AFP
Tous droits réservés NIKLAS HALLE'N/AFP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"Avec une pomme, je veux étonner Paris" répétait Cezanne. La Tate Gallery consacre une grande exposition à l'artiste provençal, du 5 octobre au 12 mars 2023, centrée sur sa vie et la marque qu'il a posée sur son époque.

PUBLICITÉ

"Avec une pomme, je veux étonner Paris" aurait souvent répété Cezanne pendant sa vie.

Un fruit insignifiant et pourtant essentiel, et une belle analogie pour l'œuvre de Cézanne, composée de paysages, de nus, de natures mortes et qui a pourtant révolutionné la peinture du XIXème siècle.

La Tate gallery de Londres lui consacre une exposition fleuve qui rassemble plus de 80 œuvres de l'artiste provençal, du 5 octobre au 12 mars 2023.

"On veut que les visiteurs oublient ce qu'ils pensent savoir sur Cézanne, comme le fait qu'il lui fallait des centaines d'heures de pose pour faire un tableau, décrit la commissaire de l'exposition Natalia Sidlina. Avec les analyse scientifiques nous savons désormais qu'il était capable de peindre très rapidement en extérieur, mais qu'il pouvait prendre dix ans ou même plus pour créer certains de ses tableaux".

L'exposition suit la vie de Cézanne, de jeune artiste ambitieux du sud de la France désireux de se faire reconnaitre à Paris parmi les impressionnistes, à figure reconnue du monde artistique pour son style spécifique.

Un homme qui a peint des œuvres reconnues aujourd'hui comme intemporelles mais n'était pas indifférent aux troubles de son époque.

"Il vivait une époque incroyablement turbulente, je suppose, d'une certaine manière, un peu comme notre époque aujourd'hui avec la pandémie et l'incertitude en Europe, décrit Michael Raymond, conservateur adjoint de l'exposition. "_Cezanne a vécu, dans les années 1860 et 1870 en particulier, une période d'agitation politique et sociale_extrême en France et à Paris, avec l'invasion de la France par la Prusse en 1870 et le renversement de l'empire français. Il y a eu la Commune de Paris, un soulèvement ouvrier à Paris, qui a entraîné la mort et l'emprisonnement de dix à vingt mille Parisiens."

L'exposition vise à mettre en avant l'influence qu'a eu Cézanne sur les artistes qui lui ont succédé. Claude Monet le qualifiait par exemple du "meilleur d'entre nous", et son influence se ressent dans les œuvres des maitres du XXème siècle Picasso et Matisse.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No comment : Marc Quinn expose ses oeuvres à Kew Gardens

Une nouvelle exposition célèbre l'œuvre d'Andy Warhol à Londres

NoComment : nouvelle exposition de Sarah Lucas