Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Grèce : 23 morts et une centaine de rescapés de deux naufrages en Méditerranée

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Capture d'écran d'une vidéo des garde-côtes grecs montrant des naufragés en train d'escalader une falaise sur l'île de Cythère - le 06/01/2022
Capture d'écran d'une vidéo des garde-côtes grecs montrant des naufragés en train d'escalader une falaise sur l'île de Cythère - le 06/01/2022   -   Tous droits réservés  HANDOUT / HELLENIC COAST GUARD / AFP   -  

Au moins 23 personnes ont perdu la vie dans le naufrage de deux embarcations de migrants près de l'île de Lesbos à proximité de la Turquie et à Cythère, au sud de la Grèce. Les quelques 80 rescapés du naufrage de Cythère, la plupart originaire d'Afghanistan, ont pu être accueillis dans cette école, où il reçoivent des soins et de la nourriture depuis la nuit de mercredi.

"Nous sommes venus de Turquie, nous voulions aller en Europe avec les bateaux, mais nous avons rencontré de nombreux problèmes à cause des vagues, la nuit à l'intérieur du bateau", témoigne Ahmad Shoaib Noorzaei, un rescapé afghan. "Nous étions environ 95 personnes, mais le bateau était juste pour 20 ou 30 personnes", précise-t-il.

Avec des vents dans la région atteignant 70 km/h pendant la nuit de mercredi à jeudi, les survivants accrochés à des cordes ont pu être tirés en sécurité le long de falaises abruptes tandis que d'autres attendaient leur tour, secoués par les vagues sur un rebord de roche.

Le haut-commissariat aux réfugiés de l'ONU exprime sa profonde tristesse pour les derniers naufrages au large des îles grecques de Lesvos et de Kithira qui ont fait au moins 18 morts et appelle à renforcer les voies d'accès sécurisées.

Depuis le sommet de la communauté politique européenne arrivée à Prague, le Premier ministre grec a déploré les pertes de vies humaines et appelé à plus de coopération sur les sauvetages en mer. "Je pense que le moment est venu de coopérer réellement de manière beaucoup plus substantielle, afin d'éviter que de tels incidents ne se reproduisent à l'avenir, a-t-il déclaré. Et d'ajouter l'urgence à "éradiquer complètement les passeurs qui s'attaquent à des personnes innocentes, désespérées, qui tentent de rejoindre le continent européen dans des navires qui ne sont manifestement pas en état de naviguer."

Du côté de Lesbos, les recherches continuaient ce vendredi matin. Les unités de sauvetage ont annoncé avoir sauvé 28 personnes sur la quarantaine que contenait le bateau. Plusieurs femmes ont été transférées à l'hôpital de Mytilène, la ville principale de Lesbos.