Cet article n'est pas disponible depuis votre région

La Communauté politique européenne, nouvelle instance de dialogue à 44

Access to the comments Discussion
Par Euronews
44 dirigeants ont lancé à Prague la Communauté Politique Européenne
44 dirigeants ont lancé à Prague la Communauté Politique Européenne   -   Tous droits réservés  Darko Bandic/AP   -  

C'est dans le château de Prague, en République tchèque, que quarante-quatre chefs d'Etat et de gouvernement ont lancé hier la CPE, pour Communauté Politique Européenne. Cette nouvelle plateforme de dialogue et d'échange réunit les vingt-sept pays de l'Union européenne et ses voisins, qu'ils soient membres de l'OTAN ou non, candidats à l'adhésion à l'UE ou pas.

L'idée est de faire travailler tous ces pays sur des sujets communs comme l'énergie ou les infrastructures...

Et aussi de montrer l'isolement de la Russie de Vladimir Poutine, sept mois après le début de l'invasion de l'Ukraine. Certains dirigeants ont d'ailleurs souligné l'absence de la Russie et de la Biélorussie à cette rencontre, à l'instar du Premier ministre belge Alexander De Croo.

Notre objectif commun était de créer une plateforme informelle pour coopérer, partager des idées et élaborer des solutions pour le retour de la paix et de la prospérité en Europe
Petr Fiala
Premier ministre tchèque

À l'issue du dîner de travail, beaucoup ont souligné le succès de la journée : "_Notre objectif commun était de créer une plateforme informelle pour coopérer, partager des idées et élaborer des solutions pour le retour de la paix et de la prospérité en Europe._Et je crois que nous avons réussi", a commenté le Premier ministre tchèque, Petr Fiala, également  à la tête de la Présidence tournante de l'Union européenne.

Le Président français Emmanuel Macron voit dans cette Communauté politique européenne "une nouvelle phase dans [les] relations communes".

Emmanuel Macron se félicite de cette nouvelle Communauté politique européenne

Le Président ukrainien est intervenu en visioconférence au début de la réunion, demandant à ses homologues de "punir l’agresseur" russe et d’ "empêcher ses chars d’aller à Varsovie ou à Prague". Volodymyr Zelensky a également plaidé pour un soutien afin que Kiev puisse adhérer à l'OTAN.

La prochaine réunion de cette Communauté politique européenne doit se tenir l'année prochaine, en Moldavie.