EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Autriche : le président sortant favori du scrutin, résultats attendus à 17h

Alexander Van der Bellen, président écologiste sortant, est donné grand favori par les instituts de sondage.
Alexander Van der Bellen, président écologiste sortant, est donné grand favori par les instituts de sondage. Tous droits réservés Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les Autrichiens votent dimanche pour une élection qui devrait reconduire le président écologiste sortant Alexander Van der Bellen, considéré comme un symbole de stabilité pour affronter l'inflation, la crise énergétique et la guerre en Ukraine.

PUBLICITÉ

Les Autrichiens votent dimanche pour une élection qui devrait reconduire le président écologiste sortant Alexander Van der Bellen, considéré comme un symbole de stabilité pour affronter l'inflation, la crise énergétique et la guerre en Ukraine.

Soutenu par un large spectre de la classe politique, il est crédité de plus de 50% des voix dans les sondages et semble bien parti pour s'imposer dès le premier tour de scrutin face à six adversaires, tous des hommes.

"Ce serait bien d'y voir clair dès aujourd'hui, ce serait bien pour l'Autriche. Cela nous permettrait de nous concentrer pleinement (...) sur la multitude de crises auxquelles nous sommes confrontés en Europe", a déclaré le chef d'Etat de 78 ans après avoir voté à Vienne en fin de matinée.

Dans le pays alpin de 9 millions d'habitants, 6,4 millions d'électeurs sont appelés aux urnes. Les bureaux ont ouvert à 07H00 et fermeront à 17H00. Les premières projections sont attendues peu après.

"Extrême droite affaiblie"

Quant au parti d'extrême droite FPÖ, qui avait failli l'emporter contre Alexander Van der Bellen en 2016, il voudrait bien rejouer le match. Mais son candidat est peu connu : Walter Rosenkranz, 60 ans, recueillerait seulement 15% des suffrages, à contre-courant des récentes élections en Suède et en Italie.

Les affaires de corruption ont fait perdre du terrain à la célèbre extrême droite autrichienne. Il y a six ans, elle avait été la première en Europe à frôler la victoire à une élection présidentielle. Fondé par d'anciens nazis, le FPÖ s'était finalement incliné avec plus de 46% des voix, épilogue d'un scrutin à rebondissements qui avait tenu en haleine Bruxelles et les partenaires occidentaux de l'Autriche.

Si le parti avait ensuite accédé au gouvernement en formant une coalition avec les conservateurs du jeune Sebastian Kurz, il a dû quitter le pouvoir en 2019 après un rocambolesque scandale et n'a jamais retrouvé depuis sa gloire passée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Face à l’afflux de migrants, l'Autriche installe des tentes pour loger les réfugiés

L'Autriche veut externaliser les demandes d'asile en Afrique

Des habitants de Vienne ont marché ce samedi contre le FPÖ, le parti d'extrême droite