EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : des dizaines de corps exhumés à Lyman

Des dizaines de corps exhumés près de Lyman, le 12 octobre 2022
Des dizaines de corps exhumés près de Lyman, le 12 octobre 2022 Tous droits réservés Francisco Seco / Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Francisco Seco / Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que le G7 a condamné les frappes intensives menées par la Russie lundi, les autorités ukrainiennes ont retrouvé, dans les territoires repris dans l'oblast de Donetsk, les corps de civils ensevelis.

PUBLICITÉ

Alors que le G7 a condamné les frappes intensives menées par la Russie lundi, les autorités ukrainiennes ont retrouvé, dans les territoires repris dans l'oblast de Donetsk, les corps de civils ensevelis.

Dans l’Est de l’Ukraine, la libération des territoires occupés par les forces russes est régulièrement accompagnée de découvertes macabres. Dans l’oblast de Donetsk, Lyman, occupée pendant plus de 6 mois, ne fait pas exception. Une semaine après sa reconquête, l’armée ukrainienne a exhumé un charnier à l’entrée de la ville.

Le gouverneur de la région de Donetsk, Pavlo Kyrylenko, suit depuis le début les travaux des enquêteurs en charge de l'exhumation de corps: "nous avons déjà retrouvé plus de 50 corps de civils et de militaires. Nous avons trouvé une longue tranchée ou une fosse commune - cela dépend de la façon dont on veut la décrire. Il y a de nombreux corps ici."

"De nouvelles fosses communes découvertes à Sviatohirsk et Lyman de la région de Donetsk. Parmi les personnes tuées par la Russie se trouve un bébé d'un an, enterré à côté de sa famille."

Dans les fosses, les autorités ont retrouvé plusieurs dépouilles d’enfants… La plupart des personnes enterrées auraient été tuées par les bombardements… mais selon les enquêteurs, certains corps présenteraient des traces de torture, et de "mort violente".

Jusqu’à présent, près de 110 tombes ont été dénombrées à Lyman. Un chiffre provisoire selon les autorités, qui accusent les Russes de commettre des exactions sur la population avant de battre en retraite.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Explosion du pont de Crimée : le FSB annonce huit arrestations

"Il n’y a pas d'immunité pour les crimes internationaux"

La Pologne et l'Ukraine signent un accord bilatéral de sécurité