Vladimir Poutine accuse l'Occident de "détruire le marché mondial de l'énergie"

Vladimir Poutine lors du Forum de l'énergie à Moscou, Russie, 12/10/2023
Vladimir Poutine lors du Forum de l'énergie à Moscou, Russie, 12/10/2023 Tous droits réservés Alexey Maishev/Sputnik
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Lors d'un forum de l'énergie à Moscou, le président russe a dénoncé le projet de l'UE et du G7 de plafonner le prix du pétrole russe. Il a aussi dénoncé un "acte de terrorisme international' concernant les fuites sur les gazoducs Nord Stream.

PUBLICITÉ

"La balle est dans le camp de l'Union européenne", n'a pas hésité à lancer Vladimir Poutine lors d'un forum de l'énergie à Moscou ce mercredi. Le chef du Kremlin s'est même dit prêt à reprendre les livraisons de gaz russe via les gazoducs Nord Stream, non affectés par les récentes explosions. 

Il a en outre affirmé que les graves fuites ayant touché il y a trois semaines les gazoducs qui relient la Russie et l'Allemagne étaient le résultat d'un acte terroriste profitant aux États-Unis, à la Pologne et à l'Ukraine.

"Il ne fait aucun doute qu'il s'agit d'un acte de terrorisme international dont l'objectif est de porter atteinte à la sécurité énergétique de l'ensemble du continent. La logique est cynique - détruire, bloquer des sources d'énergie bon marché, priver des millions de personnes, des consommateurs industriels de gaz, de chaleur, d'électricité et d'autres ressources et les obliger à acheter tout cela à des prix beaucoup plus élevés", a t-il dit.

Vladimir Poutine a aussi fustigé le projet de plafonnement du prix du pétrole russe, poussé par le G7 et l’Union européenne de façon à limiter les revenus engrangés par Moscou. Cela "menace le bien-être de milliards de personnes", a-t-il dit.

Face à la crise énergétique, les Européens cherchent des solutions pour réduire les factures et garantir l'approvisionnement en gaz pour l'hiver. Un accord doit être trouvé d'ici le prochain sommet de l'UE les 20 et 21 octobre prochain.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : la situation, carte à l'appui, au 1er mars 2024

Les funérailles d'Alexeï Navalny doivent avoir lieu ce vendredi

Ukraine : la Russie tente de consolider ses positions autour d’Avdiivka