Les "Tournesols" de Van Gogh aspergés de soupe à la tomate pour s'opposer aux énergies fossiles

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Deux militantes de l'association "Just Stop Oil" devant le tableau "Les Tournesols" de Vincent van Gogh à la National Gallery de Londres - 14.10.2022
Deux militantes de l'association "Just Stop Oil" devant le tableau "Les Tournesols" de Vincent van Gogh à la National Gallery de Londres - 14.10.2022   -   Tous droits réservés  HANDOUT / JUST STOP OIL / AFP

Deux militantes de l'association britannique "Just Stop Oil" ont jeté de la soupe à la tomate sur le célèbre tableau de Vincent Van Gogh "Les Tournesols" à Londres. Toutefois le tableau est "intact", d'après la National Gallery où l'œuvre est exposée.

Plus de peur que de mal pour les amateurs d'art. Ce vendredi matin peu après 11h, deux membres de l'association écologiste "Just Stop Oil" se sont introduits dans la salle 43 de la National Gallery de Londres et ont aspergé de liquide à la tomate, l'un des tableaux les plus connus du peintre néerlandais, estimé à 84 milliards de dollars. 

La vidéo publiée sur les réseaux sociaux a déjà fait réagir des centaines d'internautes, certains qualifiant la démarche de "contre-productive". 

En début d'après-midi, la National Gallery a publié un communiqué assurant que le cadre souffre de "dégâts mineurs" mais le tableau, protégé par une vitre est lui "intact". 

La police s'est rapidement rendue sur place après les faits et les deux jeunes femmes ont été arrêtées notamment pour "dégradations" selon un communiqué de Scotland Yard. 

Pas de soupe chaude cet hiver

Pour justifier et expliquer son action, l'association, opposée à tout nouveau projet pétrolier ou gazier, précise dans un tweet : "A cause de la montée en flèche des prix du gaz, des millions de familles britanniques ne pourront pas se permettre de chauffer une boîte de soupe cet hiver". 

Elle précise "seule la résistance civile peut nous sortir de cette crise - il est temps de se lever et de défendre ce qui est juste".

Cette action est la dernière en date menée par le mouvement écologiste. Ces derniers mois, ses membres ont ainsi bloqué des routes à plusieurs reprises. Ils ont aussi déjà ciblé dans le passé des œuvres d'art pour attirer l’attention sur leur cause.