La Somalie en proie à la famine, selon les Nations Unies

Access to the comments Discussion
Par Euronews
La Somalie, frappée par la sécheresse, est menacée par la famine.
La Somalie, frappée par la sécheresse, est menacée par la famine.   -   Tous droits réservés  Jerome Delay/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.

Alors que la Journée mondiale de l’alimentation a lieu ce dimanche, la situation inquiète en Somalie. Selon les derniers chiffres publiés par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU, au moins 41% de la population somalienne sera confrontée à une insécurité alimentaire aiguë d’ici au mois de décembre.

"Nous ne devons pas attendre une déclaration de famine pour agir, car il sera alors trop tard, prévient Etienne Peterschmitt, représentant en Somalie de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture. Nous savons depuis 2011, lorsque nous avons été confrontés à une situation de famine et à une déclaration de famine, qu'au moment où la famine a été déclarée, la moitié des 260 000 personnes qui sont mortes étaient en fait déjà mortes."

La sécheresse que connaît le pays depuis près d’un an n’a fait qu’aggraver la situation. De nombreux Somaliens n’ont pas accès à l’eau potable et à l’assainissement ce qui augmente le risque de maladies comme le choléra et la rougeole.

"La sécheresse actuelle est la pire que nous ayons connue au cours des quatre dernières décennies, poursuit Etienne Peterschmitt. Elle a touché environ 7,8 millions de personnes. Pour mettre les choses en perspective, cela représente environ la moitié de la population somalienne. 90 % du pays est confronté à une sécheresse extrême."

Au mois d’août, la sécheresse a déplacé près de 100 000 personnes dans des camps, à l’intérieur du pays, où les réfugiés doivent faire face au manque d’hygiène et à l’insécurité. Les Nations Unies appellent au renforcement de l’aide pour que Somalie puisse faire face à cette situation alarmante.