L'Australie ne reconnait plus Jérusalem comme la capitale d'Israël

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Le premier ministre israélien Yaïr Lapid et la ministre des affaires étrangères australienne Penny Wong
Le premier ministre israélien Yaïr Lapid et la ministre des affaires étrangères australienne Penny Wong   -  Tous droits réservés  Maya Alleruzzo AP/ Jason DeCrow AP

Jérusalem-Ouest n'est officiellement plus reconnu comme la capitale d'Israël par l'Australie. Le gouvernement travailliste au pouvoir depuis mai 2022 est revenu ce mardi sur cette décision prise par le précédent gouvernement conservateur.

La ministre des affaires étrangères australienne Penny Wong a réaffirmé, avec cette décision, la position de l'Australie en faveur d'une solution à deux états "dans laquelle Israël et un futur état palestinien pourront coexister en paix et en sécurité avec des frontières reconnues internationalement"

Elle a dénoncé la prise de position du précédent Premier ministre Scott Morrison, qu'elle qualifie de "politicienne", alors que la position officielle de l'Australie n'a jamais changé. L'ambassade australienne est toujours restée à Tel Aviv.

Le premier ministre israélien Yaïr Lapid a dénoncé le manque de "sérieux" de la décision australienne et réaffirmé que Jérusalem était la "capitale unique et éternelle" de l'état hébreu. 

Le ministre palestinien des affaires civiles,  s'est quant à lui félicité de l'annonce de l'Australie et de son soutien à une solution à deux états, Israël et la Palestine.

L'Australie faisait partie d'une poignée de pays qui reconnaissaient Jérusalem Ouest comme la capitale d'Israël. Seuls quatre États ont établi leur ambassade à Jérusalem: les Etats-Unis (l'ex-président Donald Trump avait pris cette décision controversée en décembre 2017), le Guatemala, le Honduras et le Kosovo.