EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Colombie: record historique culture de coca en 2021

Une unité anti-narcotiques de la police colombienne en opération dans une plantation de coca à La Hormiga, Putumayo, en avril 2022.
Une unité anti-narcotiques de la police colombienne en opération dans une plantation de coca à La Hormiga, Putumayo, en avril 2022. Tous droits réservés Fernando Vergara/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Fernando Vergara/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le record historique de cultures de coca battu en 2021 en Colombie conforte le nouveau président de gauche Gustavo Petro dans sa volonté de changer de stratégie dans la lutte contre le trafic de cocaïne, estimant que "la guerre contre les drogues a échoué".

PUBLICITÉ

Le record historique de cultures de coca battu en 2021 en Colombie conforte le nouveau président de gauche Gustavo Petro dans sa volonté de changer de stratégie dans la lutte contre le trafic de cocaïne, estimant que "la guerre contre les drogues a échoué".

Le rapport annuel de l'Office des Nations Unies contre la drogue et la criminalité (ONUDC), publié jeudi, souligne qu'avec 204 000 hectares de plantations de feuilles de coca en 2021, le plus grand producteur de cocaïne au monde a battu son record historique de surface ensemencée, en "augmentation de 43%" par rapport à 2020. Un plus haut jamais enregistré par l'ONU depuis qu'elle a commencé le suivi de la production de coca en 2001. La Colombie est de loin le plus grand producteur mondial, devant le Pérou et la Bolivie.

Parallèlement à la culture des feuilles de coca, a aussi augmenté la production de la cocaïne convoyée vers les Etats-Unis, plus grand consommateur au monde, et l'Europe, passant de 1 010 tonnes à 1 400 tonnes. L'ONU souligne que l'augmentation des surfaces plantées et de la production de cocaïne est principalement due à la "vulnérabilité territoriale", à "l'augmentation de la demande mondiale" et à la présence d'acteurs armés qui profitent de ce commerce.

Les départements de Narino et Putumayo, à la frontière avec l'Equateur, sont les régions les plus productrices avec 89 266 hectares. Catatumbo, une région voisine du Venezuela arrive en deuxième position avec 42 576 hectares. Pour l'ONU, c'est une "tendance à la hausse qui se consolide depuis 2014", malgré l'intense répression menée contre les narcotrafiquants.

Un nouvel argument dans la rhétorique de Gustavo Petro qui vise la fin de la "guerre anti-drogues". Investi début août, il avait dès ses premiers discours estimé qu'il était "temps d'avoir une nouvelle convention internationale qui accepte que la guerre contre les drogues a échoué", pour lui préférer une "politique forte de prévention de la consommation" dans les pays développés. Il avait réitéré ses propos en septembre à l'Assemblée générale des Nations-unies, réclamant "la fin de la guerre irrationnelle contre la drogue".

Le marché européen de la consommation de cocaïne en croissance

En mai dernier, l'agence de police Europol faisait état d'une "vague de cocaïne" abattue sur l'Europe et reconnaissait avoir sous-estimé le problème. Les marchés européens de la cocaïne et de la méthamphétamine atteignent des niveaux records, grâce notamment à une production de coca également en hausse au Pérou, et dans une moindre mesure en Bolivie. 

Début octobre, six pays européens (Pays-Bas, Belgique, France, Allemagne, Italie et Espagne) annonçait leur volonté de renforcer leur coopération pour mieux coopérer avec les Etats d'Amérique latine dans leur lutte contre la criminalité organisée, en particulier les barons de la drogue en lutte pour le contrôle du lucratif marché de la cocaïne d'Europe occidentale. Un engagement pris à Amsterdam, ville régulièrement touchée par des épisodes de violence liés au trafic de stupéfiants.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pérou : saisie de 58 kg de cocaïne floquée de symboles nazis

La consommation mondiale de drogue a augmenté de 25% en dix ans

Anthony De Avila, ancienne gloire du football colombien, arrêté à Naples pour trafic de drogue