Hongrie : un vent de contestation le jour de la Fête nationale

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Manifestation à Budapest (23/10/22)
Manifestation à Budapest (23/10/22)   -   Tous droits réservés  AP/Copyright 2022 The AP. All rights reserved

Des honneurs militaires et des drapeaux étaient déployés dimanche en Hongrie à l'occasion de la Fête nationale qui commémore le soulèvement du pays contre l'Union soviétique en 1956. Une fête lourde de sens cette année dans le contexte de l'invasion russe en Ukraine.

Viktor Orban fustige les sanctions de l'UE contre Moscou

Viktor Orban, lui, a préféré tenir son discours traditionnel loin de la capitale où avait lieu une manifestation.

L'occasion pour le Premier ministre hongrois de fustiger à nouveau les sanctions de Bruxelles contre la Russie : _"Il y a une guerre à notre porte, une crise financière, un ralentissement économique dans l'Union européenne, une invasion de migrants dans le Sud. Nous devons nous battre contre tout cela."
_

Manifestation anti-Orban à Budapest

Viktor Orban était loin de Budapest où avait lieu ce dimanche une grande manifestation essentiellement portée par les étudiants et les professeurs qui dénoncent leur condition de travail.

Mais la proximité Orban-Poutine était également pointée du doigt sur les pancartes, comme l'explique notre correspondant Zoltán Siposh egyi :

"Des dizaines de milliers de personnes ont défilé, principalement pour soutenir les enseignants. Beaucoup sont venus avec des bannières anti-russes, des pancartes qui montraient Vladimir Poutine et Viktor Orban s'embrassant ou s'enlaçant. Les manifestant veulent souligner que Budapest doit garder ses distances avec Moscou."

Depuis le début de la guerre en Ukraine, Viktor Orban prend soin de ne pas froisser ses relations avec le maître du Kremlin. Un positionnement très critiqué :

"J'ai l'impression que le gouvernement essaye d'inviter les Russes à revenir en Hongrie, comme avant 1956", explique un manifestant.

Dans le cortège également, des responsables politiques, comme Péter Márki-Zay, le principal opposant de Viktor Orban lors de la dernière élection : "Viktor Orban est devenu célèbre il y a 33 ans grâce à la Révolution de 1956. Depuis, il a changé plusieurs fois d'idéologie. Aujourd'hui, il augmente son propre salaire, pas celui des enseignants."

Le gouvernement hongrois a lancé récemment une "consultation nationale" sur les sanctions européennes contre Moscou, que Viktor Orban qualifie de "bombe" sur l'économie.