Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Covid-19: un variant d'Omicron, BQ1 pourrait causer une nouvelle vague à la fin de l'automne

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Le siège de l'agence européenne des médicaments à Amsterdam
Le siège de l'agence européenne des médicaments à Amsterdam   -   Tous droits réservés  Peter Dejong/ AP   -  

L'agence européenne des médicaments agite la sonnette d'alarme. L'Europe pourrait bientôt subir une nouvelle vague de Covid-19, causée par un variant d'Omicron, plus résistants aux vaccins.

Il y a exactement mille jours, l'agence européenne des médicament (EMA) classait le Covid-19 comme urgence publique internationale. Mais presque trois ans plus tard, nous ne sommes toujours pas sortis de la crise.

D'après l'EMA, une nouvelle vague attend l'Europe dans les prochaines semaines, causée par un nouveau variant d'Omicron intitulé BQ.1. Lors d'une conférence de presse virtuelle, Marco Cavaleri, responsable de la stratégie en matière de vaccins à l'EMA, a expliqué que ce nouveau variant aurait déjà été identifié dans au moins cinq pays d'Europe

BQ.1 pourrait devenir la souche dominante de Covid-19 entre la mi-novembre et le mois de décembre, d'après l'EMA. On ne sait pas encore si elle sera plus virulente que les précédentes. Le danger réside plutôt dans sa capacité à échapper à l'immunité acquise par vaccination ou par infection.

Un mois après le début de l'automne, "nous constatons déjà une augmentation globale des cas de Covid-19 et des décès" dus à la maladie en Europe, ainsi qu'une augmentation des hospitalisations de patients âgés de plus de 65 ans.

Les mutations sur Sars-Cov-2, le virus à l'origine du Covid-19 semblent muter "plus rapidement quenous ne pouvons adapter les vaccins" reconnaît Marco Cavaleri.

Que faire face au variant BQ1 ?

L'EMA rappelle qu'en automne et en hiver le Covid-19 et le virus de la grippe circuleront en même temps, elle recommande donc aux populations vulnérable de se faire administrer les deux vaccins.

"Aux personnes de plus de 60 ans, aux femmes enceintes et aux personnes présentant des comorbidités ou des affections sous-jacentes : Faites-vous vacciner ou revacciner contre le Covid-19. C'est le moment de se protéger".

Elle conseille également de généraliser la vaccination des jeunes enfants immunodéprimés, avec des versions moins concentrées des vaccins. Mais le choix de lancer ou non une campagne de vaccination pour les plus jeunes est du ressort des États membres.

La semaine dernière, l'EMA a approuvé l'utilisation des vaccins originaux de Pfizer et Moderna pour les enfants de six mois à cinq ans.