Pierre Soulages, l'un des plus célèbres peintres français, est décédé à 102 ans

Pierre Soulages en 2009 lors d'une retrospective sur son travail au Centre Georges Pompidou (Paris).
Pierre Soulages en 2009 lors d'une retrospective sur son travail au Centre Georges Pompidou (Paris). Tous droits réservés FRED DUFOUR/AFP or licensors
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Star mondiale de la peinture connue pour ses tableaux aux nuances infinies de noir, il est décédé dans la nuit de mardi à mercredi à l'âge de 102 ans.

PUBLICITÉ

Pierre Soulages, star mondiale de la peinture connue pour ses tableaux aux nuances infinies de noir, est décédé dans la nuit de mardi à mercredi à l'âge de 102 ans d'une insuffisance cardiaque.

Les hommages se sont multipliés depuis l'annonce de sa mort. "Pierre Soulages avait su réinventer le noir, en y faisant jaillir la lumière. Par-delà le noir, ses œuvres sont des métaphores vives où chacun de nous puise l’espoir", a réagi le président Emmanuel Macron sur Twitter.

C'est "une grande perte pour le monde de l’art et pour la France", a estimé la ministre de la culture, Rima Abdul Malak, en pleine séance de questions au Sénat, tandis que son prédécesseur Jack Lang a estimé, dans un communiqué, qu'un "monument de l'art s'en est allé".

20 millions de dollars

Les hommages ont aussi afflué de l'Aveyron, son pays natal. "C’est une immense tristesse car je perds un ami (...) jusqu’au bout il a peint, jusqu’à il y a quelques semaines, il a travaillé chez lui à Sète", a déclaré Benoît Decron, directeur du musée Soulages de Rodez.

Grand, toujours vêtu de noir, Soulages a acquis une renommée mondiale grâce à ses grandes toiles aux mille nuances de noir. Il disait chercher à "en faire jaillir la lumière".

FRANCOIS GUILLOT/AFP or licensors
Des visiteurs devant une oeuvre de Pierre Soulages "Peinture 324X362" lors d'une exposition au musée du Louvre (Paris) en 2019.FRANCOIS GUILLOT/AFP or licensors

Pendant plus de 75 ans, il a tracé inlassablement son sillon, s'attirant la reconnaissance des institutions culturelles et du marché de l'art qui en a fait un des artistes français les plus cotés, de son vivant. Une de ses toiles datant de 1961 a été vendue à 20,2 millions de dollars à New York en novembre 2021.

"Outrenoir"

Soulages est né le 24 décembre 1919 à Rodez, dans un milieu artisan qui a nourri son imaginaire au milieu de l'atelier de carrosserie de son père et des collines environnantes. Il n'a jamais coupé le lien avec son territoire natal, tout en peignant ailleurs.

Fasciné par la préhistoire dès son plus jeune âge, il a beaucoup travaillé au brou de noix avant de poursuivre avec ses grands aplats noirs de peinture à l'huile, qu'il raclait, grattait et modelait presque dans l'épaisseur de la peinture, faisant surgir des nuances de rouge, de bleu et des transparences inattendues.

Il avait basculé dans ce qu'il appelait "l'outrenoir" en 1979, alors qu'il peignait sur une oeuvre entièrement recouverte d'un noir épais, striée par hasard. "J'étais au-delà du noir, dans un autre champ mental", a-t-il raconté. "Le pot avec lequel je peins est noir. Mais c'est la lumière, diffusée par reflets, qui importe".

En 1959, le peintre s'était fait construire une maison-atelier sur les hauteurs de Sète, face à la Méditerranée, où il vivait toujours ces dernières années. Il avait également deux ateliers à Paris.

Ecoutez l'émission de France Inter, l'Heure bleue, avec Pierre Soulages. Laure Adler avait longuement interviewé le peintre en février 2020. 

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le peintre français Pierre Soulages fête ses 100 ans

L'ex-présidente du concours Miss France Geneviève de Fontenay est décédée

Autriche : trois touristes sont morts dans une avalanche